La communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin aux côtés des associations sportives

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Pas-de-Calais

Face aux difficultés rencontrées par les petites associations et les clubs sportifs dans leur recherche de financement, la communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin (Pas-de-Calais) a décidé d'agir. Depuis 2008, elle propose, avec l'aide d'une association spécialisée, un appui technique au montage des dossiers de demande de subventions attribuées par le Centre national pour le développement du sport (CNDS).

"Monter un dossier pour décrocher une subvention du CNDS n'est pas toujours simple. Pour les bénévoles, déjà largement impliqués dans la vie de leur club ou de leur association, la démarche nécessite du temps, des connaissances et un investissement personnel qui transforment parfois la recherche de financement en un parcours du combattant", estime Philippe Lefebvre, chargé de mission "sport" au sein de la direction de la cohésion sociale et urbaine de la communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin (quatorze communes, 130.000 habitants). Une difficulté renforcée par le manque d'information des demandeurs sur les critères d'attribution des aides et les priorités du CNDS. Les orientations de cet organisme récent - créé en 2006 pour succéder au Fonds national pour le développement du sport (FNDS) - ont d'ailleurs évolué. Le soutien au développement de la pratique sportive par tous les publics et la contribution à l'aménagement du territoire dans le domaine sportif figurent désormais parmi ses objectifs prioritaires. Ainsi, le CNDS apporte un soutien financier aux projets présentés par les associations sportives (ex-part régionale du FNDS). L'attribution de ces aides est réalisée dans chaque région ou département, après avis de la commission régionale ou départementale du CNDS. Par ailleurs, les collectivités locales sont désormais associées à la gestion de ces aides, au sein des commissions, aux côtés de l'Etat et du mouvement sportif.
L'accompagnement des associations et clubs sportifs par l'agglomération s'inscrit aussi dans un nouveau contexte communautaire. "Certaines subventions versées par l'agglomération sont désormais directement liées à la sollicitation d'une aide du CNDS." D'où l'importance, pour les porteurs de projets, de connaître les priorités de la collectivité et de maîtriser les procédures.

 

Deux permanences par semaine pour accompagner les demandes de financement des associations sportives

Pour les aider, la communauté d'agglomération a mis en place des permanences dédiées. Entre les mois de janvier et de mars (date de remise des dossiers au CNDS), le chargé des sports de l'agglomération, accompagné d'un technicien en développement sportif d'une association spécialisée dans ce secteur (Profession Sport 62), accueille les responsables de clubs. A raison de deux permanences hebdomadaires de deux heures, environ vingt dossiers sont examinés chaque mois. Le tout pour un coût modeste : "Nous rémunérons les vacations du technicien de développement sportif à hauteur de 25,30 euros de l'heure, soit environ 1.400 euros pour le trimestre." Le succès semble au rendez-vous. "On constate un intérêt plus marqué de la part des petites associations sportives et des clubs aux moyens modestes." Au-delà de ce soutien au montage de dossier, l'agglomération finance le mouvement sportif local en privilégiant trois objectifs : la professionnalisation de l'encadrement (financement partiel de la formation au brevet d'état), l'embauche de salariés diplômés par les clubs (subvention équivalente à la moitié du salaire) et le soutien au sport de haut niveau.

 

Pascal Clouet / PCA pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Haut de page