La création de la première Scène de musiques actuelles en milieu rural

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Vaucluse

Le succès de ce centre d'activités culturelles et sociales est le fruit du dynamisme d'une association à vocation culturelle et sociale, proche des structures d'éducation populaire, et de l'écoute et du soutien importants des élus de la communauté de communes de Coustellet (Vaucluse). Partis de l'idée d'un Café musique abrité dans une ancienne gare (le lieu a son importance), les acteurs ont mobilisé des ressources institutionnelles adaptées au développement de leur projet. Cependant, les fonds publics investis dans le fonctionnement de La Gare ne cessent de croître.

Au départ...

En 1996, l'Association vauclusienne pour les événements culturels (Avec) propose au président de la communauté de communes de Coustellet la création d'un Café musique et le développement d'activités dans les domaines de la culture, de l'animation sociale et de la jeunesse. La communauté de communes accueille favorablement ce projet. Elle lance les premiers travaux d'aménagement - la mairie de Maubec a mis son ancienne gare à la disposition de l'association - et soutient le fonctionnement de l'association.
Le Café musique connaît un vrai succès : sa notoriété croissant, l'association Avec a de nouveaux projets. En 1998, elle demande à bénéficier du programme Scènes de musiques actuelles (Smac) du ministère de la Culture et de la Communication. Ce programme contribue à la diffusion du spectacle vivant, par la labellisation de salles de spectacle et l'attribution de subventions de fonctionnement. L'association obtient cette labellisation par la signature d'une convention Smac avec la Drac et la communauté de communes. Celle-ci lance alors des travaux d'extension du bâtiment existant pour pouvoir accueillir une nouvelle scène.

En cours de route...

En 2000, les activités de La Gare continuent de se développer. Après une étape de concertation dans le cadre du contrat de plan Etat-région, le conseil communautaire approuve la construction d'un centre d'accueil, d'activités et d'information et acquiert des terrains attenant à la gare. En 2002, la communauté de communes acquiert les compétences relatives aux équipements culturels et à la Smac et met place un comité Culture, un comité Consultation jeunesse et un comité Communication, dans lesquels les élus s'impliquent fortement. En mars 2004, la communauté de communes met en service un centre d'accueil dont elle confie la gestion à l'association Avec.
L'association met en place différentes activités dans les domaines de la culture, de l'animation et de la jeunesse. Elle crée un espace multimédia et recrute un animateur permanent. Ce nouveau lieu est ouvert aux adhérents de l'association en tant que "point cyber" (espace multimédia agréé par le ministère de la Jeunesse et des Sports), qui offre un accès à internet et aux outils informatiques.
D'autre part, l'association héberge et accueille dans l'ancienne gare des petits groupes de jeunes venant effectuer des stages. Elle organise certains de ces stages pour les jeunes du territoire intercommunal et en anime d'autres pour des centres sociaux et centres de loisirs du département du Vaucluse. Les stages proposés portent sur des activités musicales, culturelles, sportives (vélo essentiellement) ou multimédia qui entrent parfois dans le cadre de formations (musique assistée par ordinateur, vidéo, création de pages web).
Avec installe également dans les locaux une scène de concert équipée, permettant d'accueillir des spectacles et concerts variés pour satisfaire toutes les classes d'âge. Un studio de répétition est également aménagé avec la vocation de devenir un espace de création.

Les moyens mobilisés et les partenaires...

La communauté de communes soutient l'ensemble des activités de La Gare depuis sa création en versant chaque année une subvention de fonctionnement qui représente environ 2% de son propre budget de fonctionnement. Cette subvention est exponentielle : elle est passé de 7.600 euros en 2000 à 30.490 euros en 2003. Grâce à ce financement et au dispositif emplois jeunes, l'association a pu pérenniser des emplois, ce qui lui permet d'avoir une équipe de neuf salariés.
La création du centre d'accueil, de loisirs et d'information s'est élevée à 335 431 euros. Elle a bénéficié du soutien financier de la caisse d'allocations familiales du Vaucluse (76.225 euros), du conseil général par le Fonds d'aide au développement du territoire (68.602 euros), du conseil régional (80.798 euros), de la direction du développement rural (42.719 euros) et de la communauté de communes du Coustellet (67.087 euros).

Pour quels résultats...

La Gare est aujourd'hui la seule Scène de musiques actuelles en France qui fonctionne ainsi en milieu rural. Ce lieu original et créatif n'aurait pas vu le jour sans la volonté des responsables d'Avec et l'engagement des élus communautaires qui ont porté le projet et soutenu les idées novatrices de l'association. La Gare accueille en moyenne 140 personnes par spectacle, sur environ 50 soirées par an. Au moins la moitié des habitants du territoire connaissent le lieu et en sont usagers.

Et aujourd'hui ?

La création du centre d'accueil, d'activités et d'information devrait permettre de pérenniser progressivement les secteurs d'activité dans lesquels travaille l'association Avec.
Des informations sur l'animation locale pourraient être proposées en partenariat avec la CAF pour que les familles connaissent l'offre d'activités culturelles ou sportives sur le territoire intercommunal. De même, l'accueil de jeunes pour des stages ou des séjours pourrait être organisé dans le cadre des contrats temps libre de la CAF.
Enfin, l'association souhaiterait développer l'accompagnement à la mise en place de projets de jeunes et l'accueil d'artistes en résidence.
Avec effectue des actions de sensibilisation et des journées portes ouvertes sur le lieu d'accueil, afin d'élargir la reconnaissance de l'association sur le territoire. Elle a enquêté sur la communauté de communes pour connaître les attentes de la population et propose à présent des animations d'éducation populaire dans les centres de loisirs ou les écoles de la région.

Corinne Dussouchet, chargée d'études au centre permanent d?initiatives pour l?environnement du Pays d'Aix

Le conseil des élus

"Il faut assurer le bon développement économique du territoire, notamment par la création de lieux d'activités. C'est pourquoi lorsqu'un projet de qualité et d'envergure tel que celui-ci se présente, il ne faut pas hésiter. Mais il ne faut pas non plus se lancer sans moyens financiers car les investissements nécessaires sont importants et les coûts de fonctionnement exponentiels !"

Communauté de communes de Coustellet

Nombre d'habitants :

9900

Nombre de communes :

5
452 Quai des Entreprises
84660 Coustellet-Maubec
cc.coustellet@coustellet.fr

Monsieur Birro

Directeur territorial

Jérôme Serre

Directeur administratif de l'association vauclusienne pour les événements culturels
Haut de page