Localtis

Habitat - La FHF et la SNI se rapprochent pour créer du logement intermédiaire

La Fédération hospitalière de France et groupe SNI ont signé le 20 avril un accord de partenariat pour 5 ans. En jeu : la mise à disposition de logements pour les professionnels hospitaliers notamment en zone tendue, la réduction du temps de transport domicile-travail pour ces salariés exerçant une mission de service public, mais aussi la valorisation de terrains jusque-là propriétés des hôpitaux.

Après le récent rapprochement entre La Poste et Icade pour créer une filiale commune de promotion immobilière (voir notre article ci-dessous du 28 mars 2017), c'est au tour du groupe SNI, également filiale de Caisse des Dépôts et premier bailleur français, de se rapprocher de la Fédération hospitalière de France (FHF), en vue de la mise à disposition de logements pour les professionnels hospitaliers.

Un droit d'accès privilégié

En pratique, grâce à ce partenariat, les professionnels des établissements adhérents à la FHF "pourront avoir accès à une offre de logements plus large, dans des secteurs géographiques déterminés et à des conditions de loyers compatibles avec leurs revenus". Les agents hospitaliers bénéficieront aussi d'un "droit d'accès privilégié" aux informations sur le parc locatif intermédiaire et libre existant ou en construction du groupe SNI. L'accès au logement est en effet un élément fort d'attractivité - et donc de recrutement - pour les personnels hospitaliers, tout particulièrement dans les grandes villes et plus spécialement en Ile-de-France.
Pour Frédéric Valletoux, le président de la FHF - et maire de Fontainebleau -, l'objectif est aussi "de favoriser le développement d'un logement locatif intermédiaire, tout en valorisant le patrimoine hospitalier public". Pour cela, les hôpitaux intéressés pourront mettre à disposition leurs terrains disponibles pour la construction de logements.
Le groupe SNI pourra alors étudier, avec chaque adhérent de la FHF, "les possibilités de constructibilité, de valorisation de biens immobiliers détenus par les établissements adhérents intéressés et, le cas échéant, d'acquérir ou de prendre à bail, dans le respect des règles légales et règlementaires applicables à l'opération, les fonciers destinés à la réalisation de logements sociaux ou intermédiaires".

Mieux mobiliser le foncier hospitalier

Pour André Yché, le président du directoire du groupe SNI, "la signature de cet accord est une première étape importante dans cette nouvelle offre immobilière et pose le cadre propice à la discussion avec les établissements hospitaliers adhérents de la FHF". Il s'agit en l'occurrence "de répondre aux besoins en logements des fonctionnaires du secteur hospitalier y compris les jeunes cadres et jeunes médecins".
Il y a un an, le rapport de l'inspecteur général des finances Alain Dorison "Faciliter l'accès au logement des agents publics" avait effectivement mis en évidence les difficultés d'accès au logement de ces derniers, notamment dans les hôpitaux (voir notre article ci-dessous du 16 juin 2016). L'une des propositions du rapport consistait précisément à développer le logement intermédiaire, avec des opérations ciblées en faveur de logements de type T1 pour les agents publics primo-arrivants ou mutés en zone tendue.
Pour Frédéric Valletoux, cette politique incarnée dans l'accord entre la FHF et le groupe SNI "s'inscrit également en appui des efforts considérables réalisés par les établissements publics de santé ces dernières années pour moderniser la gestion de leur parc immobilier".

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page