Localtis
Lucas Boncourt pour Localtis

La filière optique se dote d’un référentiel métiers pour accélérer les recrutements

Infrastructures numériques, données

Emploi

22.000. C’est le nombre de recrutements prévus dans le secteur de la fibre optique d’ici 2021 pour assurer la couverture du territoire en très haut débit et tenir l'échéance gouvernementale de 2022. Si ce secteur fait partie des plus dynamiques, industriels et collectivités territoriales peinent à recruter. Le manque de ressources humaines est du reste régulièrement avancé pour expliquer les retards pris par certains chantiers.
Face à ces besoins, les initiatives se multiplient. Après le référencement des centres de formation par Objectif fibre, la plateforme qui réunit cinq fédérations d’acteurs de la filière télécoms, une dizaine d’écoles des "plombiers du numérique" ont ouvert en 2018. A Bordeaux, Châlons-en-Champagne, Chelles, Marseille et Romans-sur-Isère, ces structures proposent une formation courte à de jeunes décrocheurs ayant la quasi garantie d’être embauchés à la sortie.
Dernière initiative en date : la publication d’un référentiel des métiers de la fibre. Fruit d’une collaboration entre le ministère du Travail, l’Agence du numérique et Objectif fibre, cette cartographie répertorie 26 métiers, parmi lesquels 17 sont "en tension". Chaque métier fait l’objet d’une fiche précisant le type d'activité, les prérequis (formation, expérience, etc.), les missions et perspectives d'évolution. Ces outils visent à aider les postulants à choisir leur métier, les acteurs de la formation à concevoir un cursus adapté et les employeurs à accélérer les recrutements.

Haut de page