Clisson : la moitié des foyers utilise la plateforme administrative de l’agglo (44)

Lancé en 2017, le portail citoyen de Clisson Sèvre Maine facilite l’accès à tous les services gérés par l’intercommunalité. Près de la moitié des foyers du territoire y ont ouvert un compte. Quant au bilan, malgré un « effet covid » qui a accéléré la modernisation de la relation usager, le portail, pourtant prometteur, peine à être exploité par les communes. Des évolutions s’imposent.

Le projet de s’équiper d’un portail de gestion de la relation citoyen est né en 2017, au moment où naissait l’agglomération Clisson Sèvre et Maine. « L’ambition était de proposer aux habitants l’offre de téléservices la plus large possible, intégrant les formalités de l’intercommunalité, comme celles des communes membres », explique Jean-Guy Cornu, président de Clisson Sèvre et Maine Agglo.

Le choix de la collectivité s’est porté sur la solution Publik (investissement 30.000 euros, hébergement et maintenance 6.000 euros par an), un gestionnaire de formalités administratives, construit avec des logiciels libres. Une solution fondée sur des formulaires prêts à l’emploi, couvrant la quasi-totalité des compétences communales et intercommunales. Sa compatibilité avec le connecteur de l’État « FranceConnect », permet en outre à l’usager de s’authentifier très simplement, en utilisant l’identité pivot (impôt, Caisse d’allocations familiales…) de son choix, ce qui lui évite d’avoir à mémoriser une multitude de mots de passe.

Environnement et démarches famille

Toutes les formalités de l’agglomération nécessitant une inscription, un contrôle de justificatif ou un paiement sont progressivement intégrées au portail. « Nous avons commencé par l’environnement. Les habitants peuvent par exemple demander en ligne leur carte d’accès à la déchetterie », explique Anne Remaud, en charge de la relation usagers en plus de ses missions en matière de communication. On y trouve aujourd’hui les démarches liées aux déchets, à l’assainissement, au développement économique, les démarches famille ou encore l’accès aux activités de piscine.

La plateforme affiche plus de 15.000 comptes ouverts, représentant quelque 26.000 foyers, soit près de la moitié de la population du territoire. Comme pour l’ensemble des formalités administratives, la plateforme a bénéficié d’un « effet covid ». « Lors de la réouverture des déchetteries, il fallait réserver en ligne un créneau d’accès pour respecter les règles sanitaires, ça a été l’affluence : 2.000 demandes en 4 jours ! », commente Anne Remaud. Le dépôt dématérialisé des permis de construire et des autorisations d’urbanisme, ouvert depuis le 1er janvier 2022, devrait également susciter un fort engouement.

Pas encore de formalités communales

Les communes n’ont en revanche « pas pu prendre le train », malgré une plateforme mise à disposition gracieusement au lancement. Les formalités d’état civil, implémentées au début du projet, ne sont pas utilisées. « Changer d’outil ou connecter le logiciel métier à la plateforme sont des freins ». Il faut dire que le devis des éditeurs de logiciels pour collectivités tourne généralement autour de 3.000 et 6.000 euros pour un seul connecteur métier, un montant trop élevé pour les élus communaux. Autre difficulté, l’absence de compétence informatique, les petites communes passant par un prestataire pour la maintenance de leurs ordinateurs. Or, malgré la performance de l’outil, ce type de projet nécessite quelqu’un pour s’en occuper, coordonner les prestataires, gérer le changement induit par la plateforme, car les agents communaux doivent changer leurs pratiques. Un accompagnement « humain » auquel réfléchit désormais l’agglomération.

Clisson Sèvre et Maine Agglo

Nombre d'habitants :

55400

Nombre de communes :

16
15 rue des Malifestes
44 190 Clisson

Jean-Guy Cornu

Président

Anne Remaud

Responsable de la communication et des relations usagers