A La Roche-sur-Yon, un calculateur d'itinéraire pour inciter aux déplacements bas carbone (85)

Publié le
par
Olivier Devillers
dans

Environnement

Energie

Vendée

La Roche-sur-Yon propose depuis le printemps 2017 un calculateur d’itinéraire multimodal. Objectif : valoriser les modes de déplacements les moins polluants.

La nouvelle version du site internet de La Roche-sur-Yon Agglomération (13 communes, 95.000 habitants), intègre des données en temps réel sur la mobilité et le stationnement. Accessible en version mobile, ce service, qui s’inscrit dans un programme de "Territoire connecté" (voir encadré), repose sur la valorisation de données existantes. Leur exploitation demande une mobilisation des services de La Roche-sur-Yon pour garantir leur fiabilité, en lien avec les sociétés exploitantes et les usagers.

À l’occasion du renouvellement du contrat de délégation

"La Roche-sur-Yon a la chance d’être propriétaire du système gérant l’information voyageur des transports en commun (horaires, retards…). Quand les élus ont décidé de remettre en concurrence la délégation de service public des transports en commun, il a été plus facile d’exiger dans le cahier des charges l’accès à ces données." Le délégataire a proposé la mise en place du calculateur. "Nous avons fait le choix de demander à ce qu’il soit disponible également sur le site de la collectivité", explique le responsable Aménagement numérique et territoire intelligent de La Roche-sur-Yon, Marc-Antoine Bouzigues.

Calculateur multimodal

Le calculateur d’itinéraire multimodal vise à inciter les habitants à utiliser les modes de déplacements "bas carbone" : transports en commun, covoiturage, vélo, marche à pied… Conçu par la start-up Instant System, il tient compte des conditions effectives de circulation et des retards éventuels des bus. S’il ne donne pas de résultats pour l’état du trafic des véhicules individuels, les automobilistes ne sont cependant pas oubliés par l’agglomération : les informations sur les places disponibles dans les quatre parkings publics sont désormais accessibles sur le site internet. Et pour permettre aux habitants d’anticiper les encombrements, les travaux de voirie sont également publiés. Reprenant le contenu des arrêtés de circulation, ils indiquent la localisation des travaux, leur durée et leurs conséquences éventuelles sur le stationnement ou la circulation.

Citoyens mobilisés pour améliorer la qualité des données

Le premier effet de la diffusion d’informations en temps réel a été de susciter la réaction de citoyens qui ont fait part de leurs observations. "Certains habitants nous ont alertés sur des améliorations à faire : la localisation des travaux n’était pas assez précise, le nombre de places de parking disponibles ne correspondait à la réalité, un itinéraire cycliste suggéré par le calculateur empruntait une avenue très passante et dangereuse", relate le responsable Aménagement numérique. Autant de retours qui ont conduit la ville de La Roche-sur-Yon à travailler sur la qualité des données en mobilisant outre ses services, les sociétés exploitantes et les usagers. La manière de localiser les travaux a ainsi été redéfinie avec le service voirie, tandis que la direction de la mobilité est en contact régulier avec les associations cyclistes pour repérer d’éventuels bugs.

Expliquer et rassurer les usagers

La collectivité est également interpelée sur les risques liés à la traçabilité. "La diffusion de données en temps réel rend service aux citoyens. Elle peut également inquiéter. Aussi est-il important d’être transparent sur la façon dont sont construits et utilisés ces indicateurs", souligne l’élue en charge du numérique, Nathalie Gosselin. Les impératifs de respect de la vie privée conduisent la collectivité à privilégier l’usage de simulateurs pour les développements en cours sur le stationnement voirie. "Plutôt que d’installer des capteurs sur chaque place, nous travaillons sur un algorithme qui calculera un taux de disponibilité probable sur une zone déterminée en fonction du nombre de tickets délivrés par les horodateurs de la zone" précise le responsable Aménagement numérique

En open data via la plateforme de la région

Diffusées via le site internet, une partie, pour le moment, des données utilisées pour le calcul d’itinéraires et les travaux sont aussi en open data sur la plateforme de la région. L’objectif est de favoriser leur réutilisation par d’autres calculateurs d’itinéraire existants ou en projet pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

La Roche-sur-Yon territoire connecté
Ce projet fait partie du programme "La Roche-sur-Yon territoire connecté" qui vise à développer la couverture réseau du territoire (fibre, wifi public…), l’inclusion numérique (formation et accompagnement) et les usages bénéfiques au citoyen comme à l’efficience du service public. Il impacte l’ensemble des services et nécessite un pilotage transversal où la direction informatique assure un rôle de coordination. Réuni deux fois par an, un comité examine la faisabilité technique des projets numériques des directions métiers qui sont ensuite soumis aux élus.

La Roche-sur-Yon agglomération

Nombre d'habitants :

93000

Nombre de communes :

13

19 rue Pierre Bérégovoy
85000 La Roche-sur-Yon

Nathalie Gosselin

Adjointe à la politique de la ville et aux conseils citoyens, développement numérique

Marc-Antoine Bouzigues

Responsable Aménagement numérique et territoire intelligent Direction SI et Dev numérique
Haut de page