La Vallée du Louron : un développement touristique à l'écart des grands axes (65)

Publié le
par
Claire Lelong
dans

Tourisme, culture, loisirs

Développement économique

Hautes-Pyrénées

En trente ans, les quatorze communes de la Vallée du Louron (Hautes-Pyrénées) ont réussi à créer une nouvelle destination touristique. Autour du thermalisme, du ski et des loisirs quatre saisons, le modèle prend appui sur la qualité environnementale de la vallée et des investissements publics majeurs, désormais complétés par l'engagement d'acteurs privés.

Trente ans après le début du développement touristique dans la Vallée du Louron (14 communes, 1.224 habitants, Hautes Pyrénées), le centre de relaxation thermal Balnéa a accueilli plus de 290.000 visiteurs (2018). La station de ski de Peyragudes, reliée au bas de vallée par une télécabine flambant neuve, se positionne parmi les trois ou quatre stations phares des Pyrénées et un hôtel 4 étoiles est en cours de construction. L'offre locale d'emplois a fait un bond de 80% depuis 1990 (200 emplois liés au tourisme et 500 induits) et la population vivant à l'année augmenté de 30% dans le même temps (1 224 habitants en 2018, 932 en 1990).

Objectif "petite Suisse" dans un site isolé et méconnu

"À l'écart des grands itinéraires et sans site emblématique, nous avions peu d'atouts hormis la qualité paysagère et bâtie", souligne le président du syndicat intercommunal de la Vallée du Louron (Sival), Michel Pelieu. À la fin des années 80, le territoire engage un projet touristique d'ampleur. Objectif : faire de la vallée en déprise une destination préservée : une "petite Suisse" dotée de services à même d'attirer une clientèle touristique "haut de gamme", dynamisant toutes les autres clientèles. "Dès le départ, nous avons associé acteurs publics et privés à la définition de cette stratégie touristique pensée en combinant nos atouts, l'analyse de la concurrence et des attentes de la clientèle touristique. Une fois ce positionnement choisi, chaque projet a été concerté avec les financeurs publics, État, région et département, qui se sont largement impliqués."

Investissements publics stratégiques

Les premiers équipements publics ont ouvert au tournant des années 1970 : création du lac touristique de Génos-Loudenvielle, réouverture et agrandissement de la station de ski "experte" Peyragudes, sauvetage de la station de ski familiale du Val Louron, création de lits touristiques. Vingt ans plus tard (1999), la vallée du Louron s'est dotée d'un équipement stratégique novateur : le premier centre de relaxation thermal des Pyrénées (Balnéa). "Ces premiers grands projets - 25 millions d'euros d'investissement au total - ont tous été porté par les collectivités de la vallée et ont profité de larges subventions publiques, 54 % en moyenne. Nous avons aussi réussi ce pari grâce la confiance des banques". Un modèle qui selon l'élu, serait difficile à reproduire aujourd'hui à l'échelle d'un "petit" territoire qui comptait alors moins de 1.000 habitants.

Partenariat public-privé sur mesure

Pour gérer ces équipements, les élus ont choisi un modèle qui assure le retour des profits vers le territoire, en impliquant le privé autant que possible. Si la location des lits touristiques a été confiée à des acteurs privés nationaux pour bénéficier de leurs réseaux de distribution, les deux équipements phares (station de Peyragudes et Balnéa) sont gérés en société publique locale, pour réinvestir l’intégralité des résultats dans leur modernisation et leur développement. Petit à petit, le privé commence aussi à investir, surtout dans l'hébergement. "S’ils viennent ici, c’est à titre exceptionnel et à condition d’être accompagnés par la collectivité, souligne le président. Il faut donc inventer des partenariats public-privé sur mesure". Exemple avec le futur hôtel 4 étoiles qui ouvrira en 2020 : la collectivité a cédé le foncier gratuitement et prend en charge les aménagements des abords et parkings, le privé réalisant le bâtiment.

Territoire qui gagne en qualité de vie

La fréquentation touristique nouvelle a permis la création de services du quotidien, attirant de nouveaux habitants à l'année : commerces alimentaires, restaurants, cinéma, pharmacie... Un complexe loisirs et culture vient également d'ouvrir : ouvert aux scolaires et associations locales, il vise aussi à accueillir des équipes sportives professionnelles venues profiter de Balnéa. Dans le même temps, la vallée a aussi mis en valeur le paysage bâti qui fait son attrait : rénovation du patrimoine églises et chapelles romanes, peintures du XVIe, adoption d'un POS commun à toute la vallée (PLUi en cours) visant la qualité architecturale, classement en Pays d'Art et d'Histoire. "Notre préoccupation actuelle concerne le maintien d'un paysage ouvert : la tradition d'entretien des bois se perd avec pour conséquence une augmentation du couvert végétal", s'inquiète l'élu. Une filière bois énergie est à l'étude pour y remédier.

Devenir une station-village 4 saisons

Dernière réalisation clé, l'ouverture en août 2019 du "Skyvall", une télécabine reliant la vallée (Balnéa, le Lac) à la station de Peyragudes en moins de dix minutes. Elle devrait supprimer 90.000 trajets de voitures par an et faire de la station d'altitude de Peyragudes un village à part entière, bien relié à l'offre de services du bas de vallée. Le projet de 10 millions d'euros est subventionné à 20% et a bénéficié d'un prêt de 4 millions d'euros de la Banque des Territoires. "Le Skyvall va nous permettre de proposer une offre 4 saisons à haut niveau de services, tout en préservant mieux notre vallée," se réjouit l'élu.

Organisation et principaux équipements réalisés

Le Sival à 14 communes est l'autorité organisatrice qui porte la stratégie d’investissement dans la Vallée du Louron. Il gère aussi en régie la station familiale du Val Louron et est actionnaire du syndicat thermal et touristique avec deux communes (Génos et Loudenvielle) qui porte les investissements Lac et Balnéa, exploités en société publique locale. La station de ski de Peyragude et le Skyvall sont exploités par une société publique locale regroupant SIVAL et Syndicat Mixte des l'Agudes (versant Haute-Garonne de la station).
Les principaux projets réalisés : construction et développement d’un centre de balnéothérapie en eau thermale (Balnéa), équipement et développement de la station de ski de Peyragudes, équipement et développement de la station de ski de Val Louron, aménagement et mise en tourisme du lac de barrage de Génos-Loudenvielle, acquisition d’un parc immobilier de loisirs (2.000 lits au total), gestion d'une télécabine reliant le bas de vallée à la station de ski de Peyragudes.
Les équipements partenariat privé-public en chantier : camping 5 étoiles de 60 emplacements à thématique zen (ouverture 2019), construction d’un hôtel privé 4 étoiles de 60 chambres (ouverture fin 2020), renouvellement de la concession hydroélectrique.

Syndicat intercommunal de la Vallée du Louron

Nombre d'habitants :

1224
Maison de la Vallée
65590 Bordères Louron
contact@sivalouron.fr

Lucie Guillonneau

Directrice

Office de tourisme de la Vallée du Louron

Chemin de Cazalis
65510 Loudenvielle
info@vallee-du-louron.com

Laurent Garcia

Directeur
Haut de page