Accès aux soins - L'aide à la complémentaire santé progresse, mais sans décoller

Dans la dernière livraison de sa lettre d'information "Références", le Fonds de financement de la couverture maladie universelle publie les chiffres de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé au 31 décembre 2010. Cette prestation connaît en effet un destin singulier. Malgré un intérêt évident et plusieurs améliorations successives depuis sa création le 1er janvier 2005, elle peine toujours à décoller, contrairement à la CMU-C qu'elle complète (voir notre article ci-contre du 12 avril 2011). Le nombre de titulaires effectifs de l'ACS est en effet quatre fois inférieur à celui des bénéficiaires potentiels au regard des conditions de ressources. L'année 2010 illustre bien cette situation paradoxale. Le Fonds de financement de la CMU indique en effet que 633.000 personnes se sont vu attribuer l'an dernier une attestation ACS (permettant de financer la souscription d'une complémentaire santé auprès de l'organisme de son choix). Ce chiffre traduit une augmentation de 5,4% au cours de l'année. Il recouvre toutefois une situation très contrastée : +10,4% au premier semestre (par rapport au premier semestre 2009), mais seulement +0,1% au second semestre. Autre contraste : le nombre d'attestations progresse de 9% pour les assurés du régime général (92% des bénéficiaires), mais recule de 4,2% pour la Mutualité sociale agricole (MSA) et de 6,5% pour le Régime social des indépendants (RSI). L'étude relève cependant un point de satisfaction : près de 85% des titulaires d'une attestation l'utilisent effectivement auprès d'un organisme complémentaire santé (mutuelle, compagnie d'assurances ou institution de prévoyance), ce qui marque un progrès. 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle