Localtis

L'Amif réclame un débat sur la finalité du dispositif 2S2C

L’égalité des chances n'est pas une réalité dans notre système éducatif. C'est ce qu'affirme l'Amif (Association des maires d'Île-de-France) dans une tribune publiée le 23 juin 2020. L'association poursuit : "Trop d’enfants ont été exclus de l’instruction pendant le confinement", et ce malgré la mobilisation de l'État, des enseignants, des parents et des maires.

Surtout, l'Amif voit dans le dispositif 2S2C un nouveau motif d'inégalités : "Nous entendons que le dispositif […] aurait vocation à être pérennisé à l’horizon de la rentrée de septembre 2020 si le contexte sanitaire le nécessite, et qu’il reviendrait donc aux collectivités locales, et en particulier s’agissant du primaire aux communes, de mettre en œuvre des activités sur le temps scolaire pour accueillir les élèves qui ne le seraient pas dans les écoles." Pour l'Amif, cette politique "peut trouver des réponses dans un contexte très urbain, disposant de nombreux lieux culturels et sportifs pouvant être mobilisés". Mais elle "n’est malheureusement pas applicable dans les communes rurales". D'autant que "les moyens alloués aux collectivités sont dérisoires et insuffisants pour nous permettre de recruter massivement des animateurs". Conséquence en vue pour l'Amif : "Nous irions à la rentrée de septembre vers une rupture d’égalité."

L'association élargit le débat : "Considérer qu’il est possible, sur du temps scolaire, de garder des enfants via un dispositif d’animation – même s’il a sans aucun doute des aspects pédagogiques via la culture, le sport, le rapport à la citoyenneté – revient à transformer le système éducatif dans ses aspects les plus fondamentaux." Pour l'Amif, "si telle est la volonté de l’exécutif, cela ne pourra se faire sans que toutes les parties prenantes soient consultées, et que le débat soit clairement ouvert".

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page