Lancement de la plateforme "Parlons vélo 2021"

Dans la perspective des élections départementales et régionales des 20 et 27 juin prochains, Vélo & Territoires et la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) viennent de lancer la plateforme "Parlons vélo 2021" et invitent tous les candidats à tester le volet vélo de leur programme en répondant à une vingtaine de questions.
Lors des municipales 2020, la plateforme "Parlons vélo" avait déjà été activée et avait enregistré plus de 1.000 contributions de candidats. " À l’instar des dernières municipales, au cours desquelles le vélo aura été le sujet transport numéro un débattu par les candidats, les élections de juin 2021 peuvent marquer un tournant tout aussi majeur, pour couvrir petit à petit la France entière de systèmes vélo structurants durant les six prochaines années, espèrent les promoteurs de la plateforme. Au regard de leurs compétences, les départements et les régions sont des acteurs de premier plan pour déployer des démarches cyclables ambitieuses et pro-actives."
La plateforme et la campagne dans laquelle elle s’inscrit, entendent aussi sensibiliser le grand public en l'encourageant à "parler vélo" lors de cette élection. Des contenus pédagogiques et des exemples concrets viendront illustrer la démarche pour permettre à chacun de mieux comprendre comment les départements et les régions peuvent agir en faveur du vélo. 
Pour la présidente de Vélo & Territoires, Chrystelle Beurrier, "les chiffres de fréquentation du premier trimestre 2021 illustrent une nouvelle fois l’engouement des Français pour le vélo, avec +32% par rapport à 2019 et +40% par rapport à 2020 (confinement inclus). Ces données sont encourageantes, mais il faut désormais passer à la vitesse supérieure et insuffler une dynamique renouvelée et réhaussée pour aller encore plus loin dans le développement de la pratique cyclable". "Les départements et les régions ont les moyens d’agir et ils l’ont prouvé ces dernières années : 87% d’entre eux disposent d’une stratégie vélo active ou en cours d’élaboration, souligne-t-elle. La planification, l’aménagement du territoire, la voirie, l’intermodalité, les services, la solidarité territoriale, l’éducation ou le tourisme sont autant de sujets sur lesquels les départements et les régions peuvent se mobiliser pour penser et porter une stratégie vélo transversale. Cette campagne est en ce sens une formidable opportunité pour inviter les candidats à aller plus loin, chacun selon la réalité de son territoire et des moyens à sa disposition, et à 'muscler' leur programme vélo pour atteindre les objectifs de 12% de part modale vélo en 2030."

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle