Environnement - Lancement de l'édition 2008 de Vacances Propres

Le lancement de la trente-huitième éco-campagne Vacances Propres, mercredi 25 juin 2008, a été l'occasion pour ses différents acteurs et partenaires de retracer l'évolution de l'opération depuis sa première édition en 1971, et de détailler les "nouveaux chantiers" pour Vacances Propres. Les objectifs de la campagne restent les mêmes : l'aide aux stations de villégiature pour faire face à la prolifération de déchets pendant la période estivale et la distribution, sur les sites touristiques, de sacs de collecte aux couleurs de Vacances Propres. Mais son ampleur n'a cessé de croître, pour concerner cette année 1.900 stations touristiques, dont les deux tiers sont des communes littorales. Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France (AMF), partenaire depuis douze ans et qui accueillait dans ses locaux la présentation de l'édition 2008, s'est félicité d'une telle "montée en puissance" de Vacances Propres. 
Le président de l'organisation, Jean-François Molle, a ensuite fait part des nouvelles perspectives, en matière notamment de communication. Rappelant qu'un sondage réalisé en 2007 auprès des responsables de collectivités territoriales avait fait apparaître que ces derniers "attendaient un effort de communication auprès des citoyens pour des vacances propres", il a annoncé sa volonté de développer encore les partenariats, en direction notamment des associations écologistes comme France Nature Environnement, mais aussi avec les professionnels de la restauration rapide.
Un développement de Vacances Propres hors des frontières françaises est également à l'étude, même si les acteurs de l'opération se disent soucieux de "tirer les leçons des tentatives précédentes" d'internationalisation. Tous soulignent cependant le caractère prioritaire de la collaboration avec les collectivités territoriales, tout particulièrement les communes. Le lancement de la campagne dans les locaux de l'AMF, et la mise en place d'une newsletter régulière illustrent ainsi, selon les mots de Jacques de Pastors, vice-président délégué de Vacances Propres, la volonté des industriels et des élus locaux de "marcher ensemble d'un même pas".

 

Aurélien Fabre

 

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle