Energie - Lancement d'une large concertation pour accélérer l'essor de l'éolien en mer

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a demandé le 10 mars aux préfets des régions Bretagne, Pays-de-la-Loire, Haute-Normandie, Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d'Azur d'organiser une large concertation sur chaque façade maritime en vue de planifier et d'accélérer le développement de l'éolien en mer. Selon le plan de développement des énergies renouvelables présenté par Jean-Louis Borloo le 17 novembre dernier, l'éolien en mer doit représenter une capacité de 5.000 à 6.000 MW à l'horizon 2020. 
"Pour chaque façade maritime, une instance de concertation et de planification rassemblant l'ensemble des parties prenantes conformément à la méthode du Grenelle environnement aura pour mission d'identifier des zones propices au développement de l'éolien en mer au regard des différentes contraintes (usage de la mer, radars, réseau électrique...) ; les porteurs de projets seront invités à privilégier ces zones", indique le ministère de l'Ecologie dans un communiqué. Par ailleurs, le ministère souligne que les procédures applicables à l'éolien en mer seront "très nettement simplifiées" avec la suppression des zones de développement éolien et des procédures d'urbanisme. Ces dispositions figurent dans le projet de loi portant engagement national pour l'environnement, dit Grenelle 2, qui a été adopté par le Conseil des ministres le 7 janvier dernier.


Anne Lenormand

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle