Localtis
V.F. avec AFP

Langues régionales : Régions de France réclame un amendement à la réforme du lycée

Jeunesse, éducation et formation

Les membres de la commission Langues régionales de Régions de France demandent le 15 février 2019 au ministère de l'Éducation nationale d’amender la réforme du lycée et du baccalauréat afin que "celle-ci ne constitue pas un recul de la diversité linguistique en France" et respecte les dispositions de l’article L312-10 du code de l'éducation. 

"En l'état, la réforme dévalorise l'enseignement bilingue et l'enseignement extensif des langues régionales, notamment par le jeu des coefficients et par une mise en concurrence systématique avec les langues étrangères et les autres disciplines", écrit Régions de France dans un communiqué. Régions de France estime que "c’est méconnaître les objectifs mêmes de l’enseignement bilingue et de l’enseignement des langues régionales, qui ne visent pas à seulement préparer à un cursus post-bac en langue régionale, mais bien à former jusqu’au bac des jeunes qui seront aptes à étudier, travailler, vivre dans un contexte bilingue, quels que soient les études ou les métiers auxquels ils se destinent".

Saisie notamment par des associations de parents d'élèves et d'enseignants, la commission Langues régionales de Régions de France "ne peut accepter cette mise en danger de l'enseignement des langues régionales et des sections bilingues".
Des "ajustements" à la réforme du lycée doivent, selon elle, permettre en particulier, pour l'enseignement bilingue français-langue régionale, le "maintien de l'enseignement systématique dans un cadre garantissant la non-concurrence avec la LVB étrangère [langue vivante] et les spécialités".
Pour l'enseignement extensif des langues régionales, Régions de France demande  l'"octroi aux langues régionales d'un statut optionnel strictement identique à celui des langues et cultures de l'Antiquité". "Au lieu de constituer un recul", la réforme doit, selon la commission, "permettre d'avancer plus vite vers la société bilingue/plurilingue moderne" qu'elle appelle de ses voeux.

Haut de page