Transports - L'Aquitaine, première région équipée du nouveau TER d'Alstom

La première rame des nouveaux trains express régionaux (TER) réalisés par Alstom, baptisés Régiolis, a été livrée le 4 juillet à la région Aquitaine, avant que onze autres régions commanditaires ne soient progressivement livrées. L'Aquitaine est donc la première bénéficiaire des ces nouveaux TER "car c'est elle qui avait effectué la première une commande", a indiqué le président de la SNCF, Guillaume Pepy, présent pour un voyage inaugural entre Bordeaux et Langon (Gironde). La mise en service pour les voyageurs est prévue au printemps 2014. Alstom va livrer d'ici fin 2013 douze rames à l'Aquitaine, mais aussi à l'Alsace, la Lorraine et la Basse-Normandie.
La région Aquitaine a commandé 22 rames Régiolis de 220 places assises pour un montant de 155 millions d'euros et 24 Régio2N, du constructeur Bombardier, pour un montant de 235 millions d'euros. Au total, 12 régions ont effectué une commande ferme de 182 Régiolis pour 1,4 milliard d'euros et 129 rames à deux niveaux Régio2N pour un montant de 1,3 milliard d'euros, soit "des programmes d'investissement sans précédent", a souligné le président de la région Aquitaine et de l'association des régions de France (ARF), Alain Rousset.
"Un contrat-cadre de 1.000 trains a été ouvert pour les régions qui lèvent des options au fur et à mesure de leurs besoins de renouvellement", a indiqué Hubert Peugeot, vice-président d'Alstom transport. "L'objectif est à terme de remplacer tous les TER qui circulent en France par du matériel neuf", soit environ 7.000 d'une trentaine de types différents et majoritairement en fin de leur cycle de vie de 40 ans, a-t-il ajouté. "En harmonisant la flotte on va aussi harmoniser les pièces de rechange, la formation, l'exploitation. On va simplifier et réduire les coûts des TER à travers le déploiement de matériels similaires", a-t-il souligné. Côté nouveautés, Alstom a insisté sur "le silence et l'absence de vibration".
C'est "une petite révolution dans le confort, avec des services beaucoup plus développés", a estimé Guillaume Pepy. "Il est moins bruyant et beaucoup plus lumineux, avec des sièges plus confortables et plus d'espace pour le voyageur avec notamment des toilettes refaites et beaucoup plus robustes", a-t-il détaillé, évoquant également une "meilleure accessibilité pour les personnes handicapées" et "plus de places réservées aux vélos".

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle