Localtis

Le gouvernement autorise le recrutement de 140 CDI dans les CAF pour absorber la prime d'activité

Publié le
par
Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis
dans

Social

Emploi

Agnès Buzyn, Gérald Darmanin et Christelle Dubos, la secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, annoncent, dans un communiqué, avoir autorisé le recrutement de 140 agents en contrat à durée indéterminée dans le réseau des CAF. Objectif affiché : "permettre aux caisses d'absorber dans de meilleures conditions le surcroît d'activité lié à l'élargissement des bénéficiaires de la prime d'activité décidé par le gouvernement en décembre 2018 au titre des mesures d'urgence", en réponse à la crise des gilets jaunes.
Alors que la nouvelle prime d'activité - majorée à hauteur d'un montant pouvant aller jusqu'à 100 euros par mois pour un travailleur au Smic - s'est mise en place au début du mois de janvier, les CAF avaient déjà traité près de 460.000 demandes à la fin du mois (voir notre article ci-dessous du 25 janvier 2019). Une montée en charge qui atteindrait aujourd'hui le million de demandes et a vite pesé sur l'activité des CAF. Plusieurs caisses ont d'ailleurs dû fermer leur boîte mail, faute de pouvoir répondre aux courriels, tandis que certaines se préparaient à fermer leurs accueils pour affecter les agents concernés au rattrapage des retards qui commencent à s'accumuler sur les autres dossiers de prestations, et notamment les minima sociaux (RSA et AAH). Plusieurs caisses étaient également confrontées à des débrayages, le plus souvent sous la forme d'une heure d'arrêt, et le climat social commençait à se dégrader sérieusement. Dans leur communiqué, les trois ministres prennent d'ailleurs bien soin de rendre hommage aux personnels en expliquant que "la mobilisation du réseau des CAF pour mettre en œuvre l'engagement présidentiel a été exemplaire et mérite d'être saluée et accompagnée".

Haut de page