Rhône

Le Grand Lyon encourage la construction de maisons passives

Environnement

Energie

Un lotissement constitué de 110 maisons individuelles et de six petits collectifs est sorti de terre à Saint-Priest, dans la banlieue est de Lyon. Signe particulier de cette ZAC des Hauts de Feuilly, elle est constituée de maisons "passives", très économes en énergie. Les élus de la communauté urbaine de Lyon, en suscitant cette réalisation, ont voulu préfigurer la ville de demain.

Le Grand Lyon est doté d’un Agenda 21 depuis 2005 et d’un plan Climat territorial depuis 2007. Les élus se sont engagés, à la suite de l’Union européenne, dans le cadre des "3 x 20" : réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre, réduction de 20% de la consommation d’énergie, utilisation de 20% d’énergies renouvelables. Pour atteindre cet objectif, la collectivité doit inciter la société civile à agir. C’est ce qu’a fait le Grand Lyon avec la ZAC des Hauts de Feuilly, qui s’inscrit dans la continuité de l’urbanisation, entre le vieux village de la commune et le nouveau parc technologique de la Porte des Alpes.
Bruno Charles, vice-président en charge du développement durable, précise les marges de manœuvre de la collectivité : "Nous pouvons, à travers le règlement de ZAC, définir les règles d’occupation des terrains. Les élus du Grand Lyon ont donc décidé qu’il fallait construire des maisons, agréables à vivre et très économes en énergie. C’est sur cette base que les promoteurs ont élaboré leurs offres."

90% d’économie d’énergie et industrialisation de la réalisation

Pour obtenir l’appellation "maison passive", imposée par le cahier des charges de la ZAC, les constructions doivent d’abord s’appuyer sur une conception architecturale bioclimatique. Systématiquement orientées au sud, elles profitent de la chaleur du soleil et la conservent grâce à une isolation thermique renforcée. Le promoteur retenu a choisi de réaliser l’ossature des bâtiments en bois et de les isoler avec 24 cm de laine minérale. Le système de ventilation à double flux, combiné à une étanchéité à l’air contrôlée permet de limiter drastiquement les dépenses d’énergie. Si l’on ajoute à cela des équipements efficaces et des habitants attentifs et responsables, on obtient une économie d’énergie de 90% par rapport à la moyenne du parc existant. Restait à se rapprocher le plus possible des prix du marché : pour y parvenir le promoteur a choisi d’industrialiser la réalisation. Les maisons ont été préfabriquées en atelier puis assemblées sur place.

Indispensables transports collectifs !

Bruno Charles se félicite que ce lotissement, dont la construction s’est achevée en 2008, ait tenu ses promesses et que ses habitants y soient bien. Il souligne que sa valeur exemplaire vaut aussi parce que les Hauts de Feuilly sont bien desservis par le tramway : "C’est tout simplement indispensable pour la cohérence de notre objectif. Nous n’allons pas construire des maisons passives que l’on ne peut atteindre qu’en voiture !" Pour les élus de la communauté urbaine de Lyon, l’efficacité énergétique des bâtiments est un levier important mais il fait partie d’un tout.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

Communauté urbaine du Grand Lyon

20 rue du Lac- BP 3103
69399 Lyon Cedex 3
04 78 63 43 68
Nombre d'habitants : 1310000
Nombre de communes : 58
Nom de la commune la plus peuplée : Lyon (479800 hab.)

Bruno Charles

Vice président en charge du développement durable
bcharles@grandlyon.org

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page