Localtis

Logement social - Le groupe SNI entre au capital de six Sidom et signe avec l'Etat une stratégie à 5 ans pour le logement outre-mer

Publié le
par
V.L.
dans

Logement

Social

Outre-Mer

Annick Girardin, ministre des Outre-mer, et André Yché, président du directoire du groupe SNI, ont signé, le 15 janvier, un contrat d'objectifs 2018-2022 suite à l'entrée au capital du bailleur, comme actionnaire de référence, dans six Sociétés immobilières d'outre-mer (Sidom)* sur les sept** que compte l'outre-mer. 70.000 logements sont concernés, soit la moitié du parc social locatif des départements d'outre-mer (voir aussi notre article du 15 mai 2016).
Le groupe SNI devient ainsi, selon Annick Girardin, "un acteur majeur de la politique du logement outre-mer" et du "nouvel élan" qu'elle entend donner au plan logement outre-mer dont l'objectif principal est la construction ou la réhabilitation de 10.000 logements sociaux par an sur la période 2015-2020 (voir notre article du 27 mars 2013).
La ministre voit dans le contrat avec le groupe SNI "un engagement à produire plus de logements, à lutter plus efficacement contre l'habitat insalubre, à œuvrer pour l'accession sociale à la propriété, la transition écologique, un engagement à contribuer directement à la mise en œuvre des objectifs de développement durable qui désormais nous obligent".
Le groupe SNI s'est engagé à élaborer, pour chaque Sidom, un plan stratégique d'entreprise spécifique "en concertation étroite avec les collectivités locales".
"Déjà premier bailleur de France métropolitaine depuis de nombreuses années, le groupe SNI couvre avec son arrivée dans les DOM l'ensemble du territoire français. Il renforce ainsi son statut de filiale immobilière d'intérêt général de la Caisse des Dépôts au service de l'Etat et des collectivités locales", a déclaré André Yché, alors que le gouvernement entend, via le futur projet de loi Elan, accélérer le regroupement des bailleurs sociaux.

*Pour la Guadeloupe : SIG ; la Guyane : Siguy et Simko; la Martinique : Simar ; Mayotte : SIM ; La Réunion : SIDR.
** La SIC (Nouvelle-Calédonie) n'est pas concernée.
 

Haut de page