Le pays de l’Ozon analyse sa voirie avec les véhicules de facteurs (69)

La communauté de communes du pays de l’Ozon a procédé en 2019 à un audit complet de sa voirie. Une prestation réalisée dans un délai record, grâce aux véhicules de La Poste. Avec cet état des lieux précis, la collectivité peut planifier ses dépenses de fonctionnement et d’investissements et justifier les travaux prioritaires.

Situé au sud du Grand Lyon, le pays de l’Ozon (26.000 habitants) compte de nombreuses zones d’activités et résidentielles. Avec à la clef un trafic routier important, les 200 kilomètres de voirie communale, dont la gestion a été déléguée à la communauté de communes, se révélant très sollicités. S’y ajoutent des variations importantes de température (chaud l’été, gel en hiver) qui accélèrent la dégradation du bitume.

Des interventions au coup par coup

« Jusqu’ici nous avions une gestion de la voirie au coup par coup, en fonction des dégradations qui nous étaient signalées par les communes ou les habitants », explique Timotéo Abellan, vice-président en charge de la voirie du pays de l’Ozon. La gestion des problèmes de voirie était par ailleurs chronophage : les agents prenaient des notes au crayon et des photos avant de les intégrer à un tableur en vue de programmer les travaux. Avec un résultat peu satisfaisant, la collectivité ne connaissant pas l’état global de sa voirie et étant incapable d’objectiver le choix de ses priorités d’investissement voirie (500.000 à 1 million d’euros par an).

C’est donc avec enthousiasme que la collectivité a opté en 2018 pour une solution mise en place par Geoptis, une filiale du groupe La Poste. L’idée ? Se servir des véhicules des facteurs, qui sillonnent chaque jour le territoire pour acheminer le courrier, pour réaliser un inventaire détaillé des « pathologies » de la voirie. En pratique ces véhicules ont été équipés de caméras et, en à peine 15 jours, ont filmé l’intégralité de la voirie du pays de l’Ozon.

Un état complet de la voirie communale

« Ces caméras ne filment que la chaussée. Une intelligence artificielle floute toutes les entrées de maison, les plaques minéralogiques comme les personnes croisées, pour respecter le règlement sur la protection des données personnelles, le RGPD », précise Nicolas Martinon, responsable adjoint du pôle voirie et patrimoine du pays de l’Ozon. Compilées par Geoptis, les images ont ensuite été analysées par ses ingénieurs. « Une analyse qui repose sur des humains. Car pour le moment, l’intelligence artificielle n’est pas capable de repérer les problèmes liés à des défauts sous la voirie. »

Trois mois d’analyse ont été nécessaires, certaines vues surexposées ou pas assez nettes ont dû être refaites. Par ailleurs, les véhicules de La Poste n’ont pas fait la différence entre une voirie communale, une route départementale, une nationale ou une autoroute, chaque catégorie de voie relevant d’un acteur différent. Les communes ont donc été sollicitées pour identifier les tronçons relevant de la compétence de la communauté de communes. « Un travail assez fastidieux mais très utile, car ce jeu de données nous appartient désormais et va venir alimenter notre système d’information géographique », souligne le technicien.

Des indicateurs d’amélioration

Le rendu final est une carte consultable sur internet permettant de visualiser l’état des tronçons classés en « bon », « moyen », « mauvais » et « très mauvais », via une échelle graduée de 1 à 10. « Nous avons désormais une vision globale de notre voirie et disposons d’indicateurs pour justifier les priorités d’interventions », se félicite l’élu. Ces objectifs chiffrés et localisés peuvent en effet être communiqués en conseil municipal, coupant court à toute polémique sur les choix d’investissement. Les travaux de voirie, retardés par le covid en 2020, ont débuté 2021, le programme d’investissement s’étalant sur 3 ans. Un délai au-delà duquel un nouvel audit permettra de mesurer les améliorations apportées.

Communauté de communes du pays de l’Ozon

Nombre d'habitants :

26182

Nombre de communes :

7
1 rue du Stade
69360 Saint-Symphorien-d’Ozon

Timotéo Abellan

Vice-président, en charge de la voirie

Nicolas Martinon

Responsable adjoint du pôle voirie et patrimoine