Le pays des Hautes Terres développe la culture de l'accueil pour rester attractif (15)

Publié le
par
Hélène Bustos
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Cantal

Les services et l’accompagnement à la création d’activités mis en place par le Pays de Murat, membre depuis le 1er janvier 2017 de la toute jeune Hautes Terres Communauté, se renouvellent et devraient se déployer sur l’ensemble du nouveau périmètre intercommunal.

Maison des services, espace de télétravail et coworking, accompagnement des télétravailleurs, offre de formation pour les porteurs de projets ou en reconversion professionnelle… : depuis 2008, la communauté de communes du Pays de Murat mène une politique active à destination des porteurs d’activités (voir encadré). "En matière d’accueil de nouveaux arrivants, une collectivité ne peut pas faire du ponctuel, estime l’ancien président de Hautes Terres Communauté, Bernard Delcros. C’est une politique à inscrire dans le temps et pour durer il faut se renouveler et innover."

Consolider l’offre d’accueil avec un "pack accueil télétravail"

En octobre 2015, le Pays de Murat a regroupé tous ces services dans un ensemble plus vaste qu’il a intitulé la COcotte numérique.
Pourquoi ? Parce que plus que des bureaux, la communauté de communes propose tout un programme d’accompagnement à la création et au développement d’activités en milieu rural, au service des entrepreneurs.
"Au fil des années, nous avons construit une offre d’accueil plus complète, explique la chargée de missions à Hautes Terres Communauté, Angélique Viala. Avec l’agence régionale de développement des territoires d’Auvergne, nous avons mis en place un "pack accueil télétravail", qui intègre un espace de travail, un accompagnement personnalisé et une mise en réseau ainsi qu’une aide de la région sous forme de résidences d’entrepreneur. Cette initiative nous a permis de nous démarquer."

"Ne jamais se reposer sur ses acquis"

"Outre la volonté politique, il faut ne jamais se reposer sur ses acquis", résume le président de la communauté de communes. Les projets se multiplient, toujours au service des personnes et du territoire. La COcotte numérique, c’est donc, outre un espace de télétravail et de coworking, aussi un réseau d’entrepreneurs, des formations, des forums annuels, un concours à la création d’activité, un programme d’ateliers et de rencontres professionnelles Et aussi un FaLab, un laboratoire de fabrication numérique, qui a ouvert ses portes en février 2017

Nouveau périmètre d’action avec la fusion de trois intercommunalités

La fusion des communautés de communes du Pays de Murat, du Pays de Massiac et du Cézallier ouvre un nouvel espace d’action (voir encadré). "Pour préparer cette fusion, nous avons élaboré un plan global à cinq ans dans lequel figure le développement de la politique d’accueil à l’échelle du nouveau territoire", indique l’ancien président de la communauté de communes. L’objectif de la nouvelle intercommunalité est d’étendre les outils mis en place sur le Pays de Murat et d’installer des centres de coworking et de services dans les autres bourgs, à Neussargues, Massiac, Allanche et Condat. Si les moyens financiers ne devraient pas manquer pour les investissements d’équipement, ceux nécessaires à l’ingénierie pourraient être assurés par un Contrat de ruralité qui a été signé en mars 2017.

Convaincre par la force des résultats

Même si l’évaluation de l’efficacité d’une politique d’accueil n’est pas toujours aisée, certains chiffres sont tout de même parlants : depuis 2008, l’ex-communauté de communes du Pays de Murat a accueilli en moyenne cinq porteurs de projets par an et, plus globalement, une quarantaine d’entreprises se sont installées sur le territoire, pour presque autant de familles. Ce qui représente quatre-vingt-dix nouveaux arrivants, une trentaine d’enfants scolarisés, plus d’un million d’euros d’investissement immobilier ou encore une centaine d’emplois générés au total. Pour l’ancien président de la communauté de communes, ces résultats sont importants : "Quand on innove, on s’aventure dans l’inconnu et il y a toujours des sceptiques, ce qui est normal, mais par les résultats on montre et on convainc."

Hautes Terres Communauté
Hautes Terres Communauté a été créée le 1er janvier 2017 par la fusion des communautés de communes des Pays de Massiac et Murat et les communes de la communauté de communes du Cézallier, à l'exception de Lugarde et Montgreleix. Elle regroupe 39 communes, soit 13.321 habitants.

Hautes Terres Communauté

Nombre d'habitants :

13321

Nombre de communes :

39
4, rue Faubourg Notre-Dame
15300 Murat
contact@hautesterres.fr

Gyslaine Pradel

Présidente

Angélique Viala

Chargée de mission Accueil
Haut de page