Sécurité - Le plan de lutte contre le chikungunya "désormais fortement structuré"

A la Réunion, le pic de l'épidémie de chikungunya est passé, déclare le sénateur Nicolas About, président de la commission des affaires sociales du Sénat de retour d'une mission d'évaluation d'une semaine sur le plan de lutte contre l'épidémie. "Rapproché du niveau record de 47.000 contaminations au cours de la seule première semaine de février, le chiffre actuel s'établissait au 24 mars à 4.500 nouveaux cas", constate-t-il. Le dernier bilan fait état de 218.000 cas en un an et 10% des personnes contaminées pourraient développer une forme chronique de la maladie. Pour le sénateur, "l'organisation du système de lutte contre l'épidémie est désormais fortement structuré". Il se félicite des résultats de la campagne de démoustication qui associe l'Etat, la région, le département et les communes. Elle mobilise 2.669 personnes, notamment de jeunes Réunionnais en emplois aidés du conseil général ou régional. Un important programme de recherches sur la maladie devrait être prochainement engagé. Selon Nicolas About, "cette crise sanitaire doit conduire à renforcer les systèmes de veille sanitaire et de réseau Sentinelle des médecins libéraux et à sensibiliser les habitants aux mesures de prévention". Quelques cas ont été observés dans le sud de la France et le sénateur qui doit prochainement publier un rapport sur le plan de lutte contre l'épidémie n'exclut pas une possible multiplication des personnes atteintes en métropole.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle