Haute-Savoie

Claire Lelong

Le SM3A se fait pédagogue pour sensibiliser ses habitants à la GEMAPI (74)

Organisation territoriale, élus et institutions

Environnement

Le 1er janvier 2017, un an avant l'échéance réglementaire, le syndicat mixte de l'aménagement de l'Arve et de ses affluents (SM3A) est devenu compétent en matière de GEMAPI. La prise de compétence s'est accompagnée de l’instauration d'une taxe GEMAPI sur tout le territoire, sans manifestation défavorable majeure des habitants. Une réussite qui s'explique par le déploiement d'une stratégie de communication originale et anticipée.

Lorsque le syndicat mixte de l'aménagement de l'Arve et de ses affluents (SM3A) est devenu compétent en matière de GEMAPI le 1er janvier 2017 (lire "GEMAPI - De Genève au  mont Blanc, un syndicat compétent avant l'heure (74)", les 13 EPCI qui le composent ont choisi d’instaurer un impôt GEMAPI pour financer la nouvelle contribution appelée par le syndicat. Cette fiscalité dédiée, levée auprès des contribuables pour la première fois en octobre et novembre 2017, n'a suscité aucune réaction défavorable de la part de la population. Explications.

Fiscalité mesurée et dédiée

En 2016, les élus du SM3A ont décidé d'un montant unique de 16 € par an et par habitant DGF, appelé auprès de chacun des 13 EPCI le composant, pour financer la future compétence GEMAPI. Chaque EPCI a alors choisi en toute indépendance, la manière dont il souhaitait financer cette dépense : 11 EPCI sur 13 ont décidé d'appeler une fiscalité nouvelle complète pour le financer, les 2 autres mixant recours à la fiscalité et financement via leur budget général. Pour les contribuables des 94 communes du territoire, ceci s'est traduit par une fiscalité communautaire additionnelle nouvelle, répartie sur les 4 taxes (taxe d'habitation, foncier bâti et non bâti et cotisation foncière des entreprises). Bref, une ligne supplémentaire sur la feuille d'impôt.

Impôt dédié à une fonction précise

"Nous n'avons eu que deux réactions négatives au moment de la prise de compétence et aucune à l'arrivée des feuilles d'impôts dans les ménages, souligne le président du SM3A, Bruno Forel. C'est tout l'avantage d'un impôt dédié à une action précise dès lors que notre population a une conscience aiguë de l'importance de l'action sur l'eau sur un territoire à risques, il est plus simple de faire entendre le message."

Campagne de communication marquante

Mais s'il n'y a eu aucune levée de bouclier, elle s'explique aussi du fait d'une véritable anticipation de la communication en direction des habitants. Dès la prise de compétence en janvier 2017, le SM3A a fait le choix de retenir une agence de communication. "L'enjeu était de proposer une stratégie complète à mettre en œuvre à l'automne 2017, moment de l'arrivée des feuilles d'impôt chez les contribuables", indique le président, par ailleurs professionnel de la communication. Pour "vendre ce nouvel impôt", le SM3A a retenu une campagne de communication audacieuse faisant appel à la "fibre patriotique locale" des habitants et à une responsabilité collective sur le sujet.

Une Marianne symbolisant l'importance de l'action publique

Le slogan "À l'Arve citoyens" était porté par une Marianne symbolisant l'importance de l'action publique. Le concept a été décliné en trois visuels correspondant aux trois missions principales de la GEMAPI : un parapluie pour prévenir le risque inondation, un broc à eau pour préserver la qualité de l'eau et une truite pour la protection des milieux aquatiques. Des affiches 4x3 ont ainsi fleuri sur tout le territoire en septembre 2017. "Le fait d'être transparent sur ce nouvel impôt, de dire mais aussi de faire efficacement depuis 20 ans ont été des atouts forts."

Canaux multiples pour toucher tous les publics

Au-delà de l'affichage public, le syndicat a mobilisé d'autres canaux de communication : les réseaux sociaux pour la cible des jeunes et 8MontBlanc, la télévision locale prisée des anciens.

Et pour expliquer quels sont les risques

Avec une actualité Facebook par jour et une vidéo proposée tous les deux mois pour expliquer un phénomène local (lave torrentielle, crue, digue...), le chargé de communication du syndicat a réalisé un gros travail de community management. Un site internet dédié  a également été créé, recensant un ensemble de questions-réponses sur la nouvelle compétence. Et le SM3A a proposé un kit de communication à destination des communes, où l'habitant vient généralement se renseigner, poser des questions ou des réclamations.

Un siège administratif support d'animations pédagogiques ?

Deux ans après la prise de compétence, les habitants s'adressent de plus en plus spontanément au SM3A. Et le siège du syndicat, situé dans une ancienne pisciculture au cœur d'un parc de 20 hectares, pourrait bien demain leur donner des occasions nouvelles d'y venir. L'idée d'y proposer des animations pédagogiques pour les classes et le grand public est en effet dans les cartons. En attendant, le site abrite déjà un rucher d'abeilles reines et le syndicat met une parcelle à disposition d'une association pour développer des essences végétales et floristiques locales.

Contact(s)

Syndicat mixte de l'aménagement de l'Arve et de ses affluents (SM3A) (SM3A)

300, chemin des Prés Moulin
74800 Saint-Pierre-en-Faucigny
04 50 25 60 14
Nombre d'habitants : 357000
Nombre de communes : 93

Bruno Forel

Président

Stéphanie Mugnier

Directrice
sm3a@riviere-arve.org
Haut de page