Tourisme rural - Les "bonnes vacances" de Monsieur Berberian

Vanik Berberian invite de manière bien singulière les "costumes-gris-dossiers-sous-le-bras-mocassins-à-pompons-qui-glissent-sur-la-moquette" à "tomber la cravate et venir nous rendre visite sur le terrain", dans l'éditorial du numéro d'été de 36.000 communes.
A ces gens qui "passent leur temps à échafauder lois, normes et règlements sans connaître la réalité du terrain, à tous ces esprits forcément supérieurs qui de Paris et d'ailleurs, dessinent les contours de ce qui serait selon eux le summum de la bonne gouvernance, économe-efficace-compétitive", le président de l'Association des maires ruraux de France donne trois sujets de dissertation en guise de devoirs de vacances : "Y a-t-il trop de communes en France ou bien la commune est-elle utile ?" ; "Comment justifier que la DGF pour un citoyen vivant en milieu rural soit la moitié de celle d'un urbain ?" ; "Le caractère obligatoire du transfert de compétences de la commune vers l'intercommunalité comme le PLUI, est-il la garantie d'une meilleure gestion de l'espace ?" Pour illustrer les copies, "n'hésitez pas à pousser la porte des mairies. Vous serez bien accueillis", promet Vanik Berberian.

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle