Economie mixte - Les deux premières Semop de France voient le jour à Dole

Comme prévu, c'est à Dole (Jura) que la première Semop (société d'économie mixte à opération unique) de France a vu le jour. Ou plutôt les deux premières. Car le député-maire UMP de cette ville de 25.000 habitants a fait d'une pierre deux coups en créant une Semop dans la distribution de l'eau et l'autre dans l'assainissement des eaux usées, en partenariat avec Suez. L'acte de baptême de ces deux Semop - Doléa Eau et Doléa Assainissement - a été signé le 6 octobre, entre Jean-Marie Sermier et Didier Demongeot, le directeur général adjoint de Suez pour ses activités Eau en France, quinze mois après la promulgation de la loi portant sur le dernier né de la famille des Sem. Cette création "intervient dans le cadre des contrats remportés par Suez pour les services d'Eau et d'Assainissement, d'un montant de 67 millions d'euros cumulés", précise la Fédération des entreprises publiques locales, la ville de Dole et le groupe Suez, dans un communiqué commun. 
Doléa entrera en service le 1er janvier 2016 et sera dotée d'un capital de 980.000 euros détenu à 49% par la ville de Dole et à 51% par Suez.
"Créée dans un but précis et pour une durée définie, les Semop ouvrent la voie à un nouveau mode de gestion partagée entre une collectivité locale et un opérateur privé préalablement sélectionné au cours d'un appel d'offres", rappelle le communiqué. "La collectivité est impliquée dans chaque décision de la Semop et décide à voix égale avec l'opérateur des actions à mettre en œuvre."
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle