Environnement - Les eaux souterraines de l'Union européenne devront être propres en 2015

Le Parlement européen et les 25 Etats membres sont tombés d'accord le 18 octobre sur un compromis définissant de nouvelles normes à atteindre en 2015 pour la qualité des eaux souterraines dans l'UE, souvent polluées par les nitrates et les pesticides dans les régions à agriculture intensive. La directive sur la protection des eaux souterraines contre la pollution, qui était en discussion depuis deux ans, obligera les Etats membres à contrôler et évaluer la qualité de leurs eaux souterraines, ainsi qu'à détecter et à éliminer les sources de pollution de ces eaux. Le texte impose des normes uniques pour les nitrates et les pesticides qui correspondent aux exigences pour l'eau potable. La directive va "obliger les Etats membres à empêcher la pollution des eaux souterraines par des produits chimiques dangereux et à s'assurer que l'agriculture respecte le seuil des 50 milligrammes de nitrates par litre", s'est félicité le Bureau européen de l'environnement (BEE), une organisation non gouvernementale basée à Bruxelles. Beaucoup de pays européens (Belgique, Pays-Bas, Danemark, France, Royaume-Uni, Irlande, etc) ont des nappes très polluées dans plusieurs de leurs régions et vont devoir faire de grands efforts pour atteindre cet objectif. En France, près d'un tiers des nappes contrôlées en 2004 étaient ainsi contaminées de façon significative par des pesticides d'origine agricole, dans les régions du Nord et en Bretagne. Là où cela imposera des changements de pratique agricole, les agriculteurs pourront bénéficier de compensations dans le cadre du volet développement rural de la Politique agricole commune (PAC).

 

AFP

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle