Localtis

Les initiatives des collectivités françaises à l'étranger mises en valeur

Publié le
par
Emilie Zapalski pour Localtis
dans

Europe et international

La Commission nationale de la coopération décentralisée vient de publier une brochure mettant en avant les contributions des collectivités territoriales françaises en matière de coopération décentralisée.

En attendant la future loi d'orientation et de programmation relative à la lutte contre les inégalités mondiales, qui devait arriver au Parlement au printemps 2019 mais a été repoussée, et la feuille de route nationale qui devrait être présentée à l'Assemblée générale des Nations unies ce mois-ci, la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD) a publié le 2 septembre une brochure mettant en avant les contributions des collectivités territoriales françaises en matière de coopération décentralisée. Des initiatives destinées à mettre en œuvre les 17 objectifs de développement durable (ODD) résultant de l'Agenda 2030 des Nations unies, qui sont utilisés pour analyser et répertorier les initiatives des collectivités actions de coopération internationale au ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Ces initiatives sont issues de l'appel à projets triennal 2016-2018, qui a permis le soutien par la délégation pour l'action extérieure des collectivités territoriales (DAECT) de 65 projets portés par 60 collectivités, pour un cofinancement total de 7 millions d'euros sur 26 pays.

À travers les exemples choisis, l'idée est d'inspirer d'autres collectivités, un nouvel appel à projets triennal étant ouvert cette année pour la période 2019-2021. On peut ainsi citer : l'expérience du conseil régional de Grand Est avec les départements de Borgou et de l'Alibori au Bénin et avec la région centrale du Togo visant à améliorer les services publics ruraux par le développement des énergies renouvelables. Pour un coût total de 122.500 euros, le projet permet la formation, dans douze lycées, d'élèves par un technicien à la construction d'un kiosque de recharge alimenté par panneaux photovoltaïques et de lampes solaires portables. Des équipements qui permettent aux élèves de faire leurs devoirs à la maison dans de meilleures conditions et aux établissements de bénéficier d'un éclairage et d'une alimentation pour les équipements informatiques.

Deux villes, Hérouville-Saint-Clair (Calvados) et Tikhvine, en Russie, travaillent quant à elles sur la mise en place de pépinières d'entreprises pour favoriser l'attractivité de Tikhvine, qui pâtit de la proximité de Saint-Pétersbourg. Coût du projet : 71.000 euros dont 13.000 euros de cofinancement sur trois ans de la part du ministère français.

Dans un autre domaine, la ville de Montreuil a participé à la création de la maison des femmes de Yelimané au Mali. Un lieu de rencontres, de formation, notamment sur des activités économiques, et d'échanges, dont le projet de construction a été achevé en 2016 pour un coût de 986.000 euros.

À l'heure actuelle, plus de 4.700 collectivités françaises entretiennent plus de 10.700 partenariats de coopération décentralisée avec 8.700 autorités locales étrangères dans 133 pays.

Haut de page