Les maires ruraux demandent une augmentation du financement des maisons France services

Accroître le nombre de maisons France services labellisées pour atteindre a minima une maison par canton, voire plus si la morphologie du territoire le justifie, et augmenter à 70.000 euros (contre 30.000 euros par an actuellement issus à parité par l'État et les opérateurs) la participation de l'État à leur fonctionnement annuel. Ce sont deux des vingt-cinq propositions émises par l'Association des maires ruraux de France (AMRF) à l'occasion du comité de pilotage du programme de l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) qui s'est tenu le 21 octobre 2022, en présence de Caroline Cayeux, ministre déléguée chargée des collectivités territoriales, et de Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques. L'idée d'augmenter le budget des maisons est partagée par le Sénat, qui propose de porter à 50.000 euros par an la participation cumulée de l'Etat et des opérateurs nationaux, pour un coût de fonctionnement estimé à 110.000 euros (voir notre article du 18 juillet 2022). Côté financement toujours, l'AMRF souhaite une compensation intégrale du coût du transfert des services de l'État assumés par les maisons France services, une suppression de leurs loyers quand elles sont accueillies dans les bâtiments de l'État et l'exclusion des financements de la DETR du soutien au fonctionnement des maisons. L'association estime aussi qu'en cas d'augmentation du nombre des 9 opérateurs nationaux actuels - ce qui est dans les tuyaux -, il faudra accroître le fonds de soutien permettant le recrutement de davantage d'agents. Elle souhaite aussi voir chaque maison dotée d'un fonds spécifique dédié à la communication et à la promotion du service.
Autres propositions des maires ruraux : donner une priorité au rural pour les 140 nouvelles maisons annoncées par l'État et utiliser des solutions itinérantes pour ces territoires. Un pan de propositions concerne aussi les secrétaires de mairie, qui constituent bien souvent le premier contact avec les habitants des villages. L'AMRF préconise de permettre aux secrétaires de mairie d'accéder à la plateforme d'information dédiée et de devenir agents France services.
Au 1er septembre 2022, on comptait 2.379 maisons France services sur le territoire, sur un objectif de 2.500 d'ici la fin de l'année, l'idée étant que chaque usager puisse en trouver une à moins de 30 minutes de son domicile. 2.600 maisons devraient être labellisées d'ici la fin de l'année, assure le gouvernement.

 

Téléchargements

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle