Les rencontres Cœur de Ville #2 : Attirons des "locomotives commerciales" pour redynamiser son cœur de ville

Action cœur de ville

PERIGUEUX : Comment favoriser l'installation de "grandes marques" en cœur de ville ?

Atelier présenté par Antoine Audi, Maire de la ville de Périgueux

Ville de Périgueux / région Nouvelle - Aquitaine / 29 912 habitants 

 

Problématique: 

A Périgueux comme dans beaucoup de villes moyennes, l’activité commerciale s’est déplacée ces dernières années vers des hypermarchés en périphérie, appauvrissant la fréquentation du cœur de ville.

Enjeu de la municipalité : redynamiser le centre-ville, notamment en permettant à des enseignes dites phares, « locomotives »  de venir s’installer en centre-ville, en plus de l’offre existante et différente de celle proposée en périphérie. Comment ces installations peuvent-elles profiter aux stratégies de revitalisation ? Les études de consommation le prouvent : les nouvelles tendances du bio, de l’équitable, du local, mettent l’accent sur l’humain, la proximité, la relation avec les commerçants. Pour le reste, c’est le e-commerce avec la livraison à domicile qui est privilégié. Avoir accès à des grandes marques en proximité représente donc une attractivité forte et un bon moyen de contribuer à revitaliser les cœurs de ville.

Mais avant cela il faut lever beaucoup de freins : le manque de surfaces de grandes dimensions (H&M, ZARA, la FNAC nécessitent 900 à 1000 m2), la résistance des petits commerçants présents (peur de se retrouver en concurrence), la résistance d’une partie de la population qui craint de voir « défigurer le patrimoine de la ville » (centre historique moyenâgeux et avenue centrale datant du 19ème) si l’on construit de nouveaux bâtiments pour les accueillir.

Comment favoriser l'installation de "grandes marques" en cœur de ville ?

 

Solution proposée : 

Exemple du projet « quartier Montaigne »

Budget : 20 millions euros  

Partenaires : JmP Extension, Caisse des Dépôts + investisseur tiers

Date de début : CDAC d’Avril 2018 / Date de fin : ouverture de site prévue au 3e trimestre 2021

 

Méthodes mobilisées : 

  • Audit puis appel à projets pour un terrain face au Palais de Justice, de 7000 m2 en cœur de ville (occupé en partie à l’origine par un parking en surface) avec 3 impératifs commerciaux : élargir la boucle marchande vers le haut du bd Montaigne, offrir une nouvelle surface commerciale de 6500 m2 pour les enseignes qui ne trouvent pas de surfaces adaptées dans le centre de Périgueux, et enfin proposer des montants de loyers régulés et raisonnables.
  • Choix d’un programme de dynamisation de JmP Extension : allégement de la circulation, mise en valeur du patrimoine, amélioration du cadre de vie et label de qualité environnementale. Pas de création de centre commercial mais une prolongation de l’axe marchand existant : Construction de 3 ilots de 8 118 m2 (dont 4791m2 de commerces, mais aussi 2 152m2 de bureaux, salle de sport, cabinet médical, 1175 m2 de restaurants…)  2228m2 de toiture végétalisée et un parking en sous-sol de 590 places.
  • Une offre locative à prix serrés : entre 148 et 200 euros du m2.
  • Création d’une Foncière et d’une SCCV
  • Démarchage des acteurs locaux qui auraient des velléités de développement

 

Résultats observés  : 

BEFA déjà signés avec les enseignes suivantes : Carrefour, BNP, FNAC, New Yorker, Mc Do, etc., soit 72,74% des surfaces

 

Dans vos projets, soyez attentifs à modérer la démarche économique, si l’on veut attirer des enseignes en centre-ville, il faut y ramener de l’habitat, qu’on puisse y rentrer facilement, y stationner le moins cher possible : Que l’habitant retrouve la fierté de sa ville, c’est bien, mais faire en sorte que les loyers soient abordables c’est fondamental. 

Haut de page