Les rencontres Cœur de Ville #2 : Développons des solutions de santé

Action cœur de ville

LAVAL: Apporter des réponses pour conforter la présence médicale dans la ville 

Atelier présenté par Xavier Dubourg, Adjoint au Maire de la ville de Laval 

Ville de Laval / région Pays de la Loire / 49 492 habitants 

Problématique : 

Le problème des déserts médicaux n’existe pas qu’en milieu rural. La ville de Laval ne compte que 27 médecins généralistes, ce qui fait 54 médecins pour 100 000 habitants (la moyenne française est à 154), et elle peine à attirer de nouveaux médecins sur son territoire.

La question de l’accessibilité de tous aux professionnels de santé est une compétence de l’état, pas de la ville ou du département, mais depuis 2014, la collectivité accompagne les politiques de santé en apportant notamment des solutions à des problématiques immobilières, en permettant à des médecins de se regrouper, à la condition qu’ils aient un vrai projet de soins coordonné.

Comment apporter des réponses pour conforter la présence médicale ? Quelles réponses et quels projets peuvent-être déployés ? Comment l'économie mixte peut-elle être mobilisée ? Sous quelles formes ?

 

Solution Proposée : 

  • Premier projet de dispensaire de santé (terminé) avec la MUTUALITE FRANCAISE :  des médecins « jeunes retraités », reçoivent en consultation et encadrent des étudiants (en thèse).  Les collectivités mettent à disposition un bâtiment, la ville et l'agglomération prennent en charge le salaire de 2 assistants administratifs pour que les médecins, qui sont salariés de la Mutualité consacrent leur temps aux 3500 patients qui n’avaient auparavant pas de médecin traitant.
  • Projet de Maison Médicale de Santé de 920 m2 sur 3 étages avec une diversité de professionnels (cabinets de kinés, ostéopathes, infirmières, psychologues, podologues, 6 cabinets de médecins généralistes, etc.)

L’objectif de cette diversité, dans un contexte de vieillissement de la population et d’augmentation des maladies chroniques qui font appel à divers intervenants, c’est de pouvoir proposer une offre de soins coordonnée : pilotée par la même informatique, les mêmes outils de suivi du dossier patient, une organisation pluridisciplinaire indispensable au projet, qui est du domaine des professionnels médicaux.

Budget : 1,8 million

Partenaires : SEM Laval Mayenne Aménagement+ subvention de l’état, du Conseil Régional et de la ville.

Maison médicale de santé : réalisée.

 

Dispositifs mis en place : 

  • Montage d’un projet de dispensaire de santé Création d’une SEM (CA de 4,6 millions/an, 9 actionnaires : le département, l’agglomération, OPCVI du territoire, la région, et 4 banques dont la Banque des Territoires) pour faire du portage immobilier, des opérations immobilières, de la promotion, et de la gestion locative.
  • Pour la Maison Médicale de Santé, la SEM a pris en charge : la recherche de bâtiments, définition de la programmation avec les médecins traitants, achat du bâtiment avec désossage en brut de béton, réaménagement aux normes avec ascenseur, informatique, salles d’attente, salle de pause, salle de réunion, etc. La SEM assure également l ‘exploitation du bâtiment en gestion locative, pour des conditions financières attractives (10 euros TTC/m2)

 

Résultats observés  :

  • Tous les cabinets proposés par la maison médicale de santé sont pourvus (sauf 2 médecins généralistes)
  • Le département a encouragé les médecins généralistes à devenir maîtres de stage pour pouvoir accueillir les internes, bon préalable pour faire découvrir le territoire (1/3 des médecins généralistes du département sont maîtres de stage et accueillent des étudiants en stage). Ces étudiants reçoivent une bourse lorsqu'ils viennent faire leur stage en Mayenne, en médecine générale ou en dentaire.
  • Ouverture d’une première année de médecine à Laval (antenne universitaire qui dépend des universités du Mans et d’Angers) : les Cours Magistraux ont lieu en visioconférence et les TP et TD en présentiel avec des enseignants. On peut commencer ses études à Laval, continuer ailleurs et revenir s’installer en Mayenne.

 

Ce qui est vraiment important c'est le projet de soins : la réalité les territoires fait que si l’on n'est pas un peu innovant où imaginatif on n'arrivera pas à faire venir de nouveaux médecins… Donc quand il y a un projet de parcours de soins structuré, qui apporte une plus-value au territoire, on l’accompagne !

Haut de page