Les rencontres Cœur de Ville #2 : Osons les bus verts

Action cœur de ville

MANOSQUE : Investir dans les mobilités durables 

Atelier présenté par Emmanuelle Pradallier, Adjointe au Maire de la ville de Manosque 

Ville de Manosque / région Provence-Alpes-Côtes d'Azur 

Problématique: 

Manosque et l’agglomération DLVA sont très présentes depuis les années 2010 sur le développement durable et les énergies renouvelables, notamment à travers trois projets porteurs pour le Territoire : Un projet de méthaniseur (livraison prévue pour 2022), couplé à l’ouverture d’une station GNV ; le projet HYGREEN (production d’hydrogène sans hydrocarbure, via l’électrolyse de l’eau), et enfin une structure apprenante sur les énergies renouvelables sur le site de l’Ecocampus de Sainte-Tulle.

C’est donc naturellement que l’intercommunalité a souhaité, à l’occasion d’une renégociation de sa délégation de service public, bénéficier d’une solution de transport qui rationalise les déplacements sur le territoire mais également propre et évolutive, et a retenu TRANSDEV pour la réaliser.

Comment tirer profit des potentialités offertes par l'hydrogène et le gaz naturel pour les transports ? Quels cadres et quels montages peuvent être mobilisés ?

Budget : 6 millions d'Euros 

Partenaire : Transdev 

Définition des objectifs : 

La nouvelle DSP proposée par TRANSDEV porte sur plusieurs points :

Regrouper les 3 systèmes de transport du territoire (ville de Manosque, transports scolaire, interurbain) en une seule offre plus moderne, plus structurée et plus adaptée : Il répond à 3 différents enjeux échelonnés dans le temps

  • Construire un nouveau dépôt HQE, autonome grâce à des panneaux photovoltaiques, capable d’approvisionner les véhicules électriques, mais aussi les alimenter ensuite en biogaz et en hydrogène lorsque ce sera possible.
  • L’exploitation d’un réseau moderne (amélioration des dessertes, meilleure prise en compte de l’activité saisonnière) avec de la communication et de la tarification (passer de la gratuité à un tarif accessible à tous : 15 à 30 euros d’abonnement annuel) avec la livraison sous 18 mois de 11 bus verts (GNV) qui seront alimentés au biogaz dès 2022 par une station commune.
  • A moyen terme, mise en place d’une alimentation à l’hydrogène avec la décision de basculer vers cette nouvelle énergie ou de généraliser les bus verts sur le territoire quand les projets HYGREEN seront arrivés à maturité.

Date de fin : 6 à 7 ans 

 

Méthodes mobilisées : 

Technologies mises en œuvre:  Ouverture d’une station GNV

 

Résultats Observés : 

  • La structuration et la modernité du projet à intéressé des partenaires comme TRANSDEV, habituellement peu positionnés sur des collectivités de taille intermédiaire.
  • La précédente activité de transport était obsolète et la gratuité ne permettait pas de quantifier les choses. On se rend compte que l’on a de la fréquentation et ça se voit, grâce à une tarification raisonnable qui nous permet de continuer à jouer notre rôle social sur l’agglomération.
  • La BDT est venue renforcer l’opération en intégrant aux côtés de Transdev une société de projet portant les bus verts. Ainsi, la BDT et Transdev, constitués en groupement, se sont positionnés en réponse à l’appel d’offres lancé par DLVA (Durance Luberon Verdon) pour accompagner la collectivité dans l’investissement dans des actifs à faible émission de polluants (flotte électrique et GNV et dépôt « vert »).

 

Prospectives :

A moyen terme, l’expérimentation d’une carburation à l’hydrogène grâce au projet HYGREEN, qui sera également accessible aux transporteurs privés intéressés.

 

On souhaite utiliser une énergie verte, propre, pour notre réseau de transport en commun, mais aussi la proposer aux transporteurs privés sur Manosque, afin qu’ils puissent livrer les commerces de proximité, dans une démarche vertueuse

Haut de page