Tourisme - Les stations de montagne se félicitent du retour en grâce du tourisme d'été

Alors que les principaux acteurs institutionnels du tourisme - Atout France, offices de tourisme de France, Tourisme & Territoires, Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) - publient un communiqué commun sur la conjoncture touristique estivale, l'ANMSM en profite pour ajouter un codicille sur le fait que "le mois d'août confirme une remontée de la fréquentation pour le tourisme de montagne".

Un réinvestissement dans la saison d'été

Globalement - et après "un printemps très positif" - le mois de juillet s'est révélé décevant sur l'ensemble des territoires, à l'exception des grandes villes. En revanche, la première quinzaine d'août "semble amorcer une embellie de fréquentation" et les perspectives sont "encourageantes" pour la deuxième quinzaine d'août et le mois de septembre.
Ces résultats contrastés valent pour tous les territoires non urbains. Mais l'ANMSM tient à souligner, dans un communiqué séparé, que "le mois d'août confirme une remontée de la fréquentation pour le tourisme de montagne". L'association s'appuie notamment sur "des informations complémentaires de dernière minute grâce aux résultats d'une enquête quantitative menée avec le cabinet G2A Consulting dans les stations de montagne". Ces résultats montrent en effet une remontée du taux d'occupation sur la fin de la saison, après un démarrage en juillet plus timide. Le taux d'occupation en montagne sur la saison estivale s'élève ainsi à 47,5% soit 0,1 point de plus qu'en 2016.
La progression peut sembler modeste, mais elle témoigne d'un réinvestissement dans la saison d'été qui, sans atteindre les taux de fréquentation de la saison d'hiver, offre une plage calendaire plus large et constitue un complément de plus en plus utile aux activités hivernales des stations. Cet apport est d'autant plus précieux que les stations sont confrontées aux aléas climatiques et au réchauffement, qui tend à raccourcir la saison d'hiver.

Calendrier scolaire : le retour

Pour expliquer cette évolution positive, l'ANMSM fait appel à l'un de ses chevaux de bataille favoris, en estimant que le calendrier des vacances "est un élément explicatif". Pour Charles-Ange Ginésy, président de l'association et maire de Péone-Valberg (Alpes-Maritimes), "les résultats de fréquentation montrent bien que le calendrier scolaire est très important pour le tourisme en général et la montagne en particulier. Ces éléments sont à prendre en compte dans le choix des dates de rentrée".
D'autres éléments peuvent aussi expliquer cette évolution, comme le regain des loisirs de pleine nature (randonnée, accrobranche...), pour lesquels la montagne constitue un parfait terrain de jeu. Face aux aléas climatiques, ce retour en grâce du tourisme de montagne d'été devrait perdurer, sinon s'amplifier dans les prochaines années.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle