Les villes moyennes championnes des bâtiments scolaires durables, selon Certivéa

L'organisme de certification Certivéa vient de publier une cartographie des bâtiments scolaires durables en France en 2020 qui montre que les villes entre 10.000 et 50.000 habitants sont à l’origine de 50% des projets d’établissements certifiés ou labellisés initiés par les communes.

Alors que le plan de relance prévoit d'allouer 4 milliards d’euros à la rénovation énergétique des bâtiments publics  dont 950 millions d'euros pour le parc existant des collectivités, notamment les bâtiments éducatifs (lire notre article du 7 décembre 2020), l'organisme Certivéa vient de publier une cartographie des bâtiments scolaires durables en France en 2020. Spécialiste de la performance durable des bâtiments non résidentiels, des infrastructures et des territoires, cette filiale du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment - développe la certification HQE™ en France.

463 bâtiments certifiés ou labellisés 

Depuis 2005, l'organisme a certifié ou labellisé pour leurs performances attestées en matière de développement durable 463 bâtiments d’enseignement (crèches, écoles, collèges, lycées, universités, centres de formations, etc.) des secteurs public et privé. Localisés dans 208 villes en France, ces bâtiments représentent une surface totale de 2,3 millions de mètres carrés, soit l’équivalent de plus de 300 terrains de football. Le plus grand nombre de ces établissements "durables" (203) se trouvent en Île-de-France. Les Hauts-de-France arrivent en deuxième position (62 établissements), suivis de la Nouvelle-Aquitaine (49).

Les villes moyennes nettement devant les grandes villes

Dans le détail, la cartographie révèle que les villes moyennes (entre 10.000 et 50.000 habitants) sont les championnes de l’école durable. Alors qu’elles représentent 2,5% des communes françaises et accueillent 26,5 % de la population, elles sont à l’origine de 50% des projets d’établissements certifiés ou labellisés initiés par les villes. Les villes de plus de 100.000 habitants ne portent que 11,5% des projets et arrivent ainsi nettement derrière les villes de 50.000 à 100.000 habitants et (20,5% des projets) et celles de moins de 10.000 habitants (18% des projets).
À l’échelle des régions, l’Île-de-France, les Pays de la Loire et le Grand Est sont aujourd'hui les plus gros porteurs de projets. Parmi les départements, le Nord, le Val-de-Marne et la Seine-Maritime forment le trio de tête. Au sein des villes, Paris est numéro 1. Sur la deuxième marche du podium figurent ex-aequo Conflans-Sainte-Honorine (78) et Paray-Vieille-Poste (91). À la troisième place ex-aequo, le palmarès mentionne Bois-Colombes (92), Granville (50), Guyancourt (78), Le Pré-Saint-Gervais (93) et Vitry-sur-Seine (94).

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle