Patrimoine - L'ex-sénateur Yves Dauge chargé d'une mission sur la revitalisation des centres historiques

Dans une lettre de mission datée du 15 avril 2016, le Premier ministre Manuel Valls charge Yves Dauge, président de l'Association des centres culturels de rencontre (ACCR), d'une mission sur la revitalisation des centres historiques. L'ancien sénateur socialiste d'Indre-et-Loire et membre fondateur de l'Association nationale des villes et pays d'art et d'histoire (ANVPAH) devra remettre ses propositions "au plus tard au mois de septembre 2016" en vue d'élaborer un "plan national d'accompagnement" des nouveaux espaces protégés créés par le projet de loi relatif à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine (LCAP) en cours d'examen au Parlement. "Il s'agit d'éviter que ces quartiers anciens ne soient laissés aux marges du développement économique, il faut au contraire qu'ils soient des instruments de revitalisation des territoires, de mixité sociale et de lutte contre l'étalement urbain", explique le Premier ministre, dans sa lettre. "Les nouveaux espaces protégés du projet de loi LCAP offrent, de fait, l'occasion de croiser politiques patrimoniales et politiques de l'urbanisme, du logement, de requalification des espaces publics, de transformation d'usage des bâtiments et de maintien des commerces de proximité", poursuit-il. Ce travail s'inscrit dans le cadre des programmes de revitalisation des centres lancés par le gouvernement, notamment en parallèle avec la mission confiée au CGEDD et à l'IGF sur la revitalisation commerciale des centres-ville dont les conclusions sont attendues avant le 1er juin 2016.
 

 

Téléchargements

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle