Localtis

Fonction publique - L'Insee confirme la baisse de 0,4% de l'emploi territorial en 2016

Publié le
par
T.B. / Projets publics
dans

Fonction publique

Au 31 décembre 2016, la fonction publique employait 5,67 millions de personnes, soit 21.200 de plus (+0,4%) qu'un an plus tôt. C'est ce qu'indique l'Insee dans une étude qu'il a rendue publique ce 15 mars. "Hors contrats aidés, les effectifs augmentent de 0,5% après une année de stabilité", précise l'organisme.
Dans la fonction publique de l'Etat, les effectifs ont progressé en 2016 de 25.000 agents (+1%), alors qu'ils avaient été stables en 2014 et 2015. Dans la fonction publique hospitalière également, l'emploi a progressé en 2016, mais de manière plus modérée (+ 2.700 agents, soit +0,2%). Cette évolution fait suite à une progression des effectifs de 0,3% en 2015. Dans les deux versants, la réduction du nombre des emplois aidés (- 3,9% à l'Etat et -7,5% dans les hôpitaux) conduit à limiter la croissance du nombre des agents.
Contrairement à l'Etat et à l'hospitalière, la fonction publique territoriale a enregistré en 2016 une diminution de ses effectifs. L'Insee l'avait déjà annoncée dans une première étude, un peu avant Noël (voir notre article du 19 décembre 2017). L'organisme rappelait alors que les effectifs territoriaux avaient été "en hausse continue depuis les années 80" et qu'"ils s'étaient quasiment stabilisés en 2015 (+0,1%)".
En incluant les contrats aidés, le nombre d'agents territoriaux a reculé de 7.000 (-0,4%) entre fin 2015 et fin 2016. En ne comptabilisant pas ces emplois, l'Insee conclut à une baisse deux fois moindre (-3.500). L'emploi a reculé en 2016 de manière plus importante dans les régions (-1,3%) et les départements (-0,9%). Dans le secteur communal (communes et établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre), il a diminué de 0,2%, du fait de la baisse du nombre de contrats aidés. Mais l'évolution n'a pas été la même pour "les organismes communaux" et "les organismes intercommunaux". Alors que les premiers ont vu leurs effectifs baisser de 1,2%, les seconds ont enregistré, à l'inverse, une hausse de l'emploi (+3,7%). En 2016, 12.600 agents des communes ont été transférés vers des EPCI à fiscalité propre, précise l'Insee.

Haut de page