Alpes-de-Haute-Provence

Logements sociaux sans chauffage dans un village des Alpes-de-Haute-Provence (04)

Environnement

Energie

La commune d’Auzet et la communauté de communes du Pays de Seyne ont réalisé en partenariat quatre logements sociaux labellisés avec succès " Passiv Haus" en 2015. Un pari ambitieux et réussi. A 1.250 mètres d’altitude, les occupants n’ont besoin d’aucun chauffage.

C’est en 2007 que l’équipe municipale d’Auzet (90 habitants) décide de se lancer dans un ambitieux projet de construction passive pour pallier le manque de logements locatifs. Le projet prend la forme d’un ensemble de deux bâtiments mitoyens d’un étage regroupant quatre logements de 120 mètres carrés chacun.
Grâce aux performances thermiques du bâtiment, aucun chauffage n’a été installé, alors que les logements se situent à 1.250 mètres d’altitude. Les matériaux (béton cellulaire pour les murs, isolation en polyuréthane pour la chape, ouate de cellulose pour la toiture...), les techniques (isolation renforcée, étanchéité maximale, baies vitrées à triple vitrage, ventilation à double flux...) et une conception architecturale ad hoc (pièces à vivre exposées au sud…) ont tenu leurs promesses. "Lors du premier hiver passé par les occupants dans les logements, il faisait 19 °C à l’intérieur quand la température extérieure était de -8°C, se félicite le premier adjoint municipal, Michel Simon. Les calories produites par l’exposition au soleil, l’occupation humaine et la préparation des repas suffisent."

Long travail de maturation

Les occupants se sont installés en mars 2014. Un long travail de maturation donc. "Ce qui a pris du temps, c’est la recherche de financements", précise l’élu (voir fin du texte). Malgré la difficulté à trouver des aides pour financer la dimension écologique de notre projet, le choix de créer des logements sociaux nous a permis de diversifier le financement et de boucler le budget."

Maîtrise d’ouvrage intercommunale et gestion communale de proximité

Après avoir acquis et viabilisé le terrain, la commune l’a donné à la communauté de communes du Pays de Seyne (8 communes, 2.750 habitants) qui a assuré la maîtrise d’ouvrage du projet. L’EPCI a adopté pour cela en 2009 la compétence facultative de "construction, gestion et promotion de bâtiments à titre expérimental à très basse consommation d’énergie". Tous les dossiers - demande d’aides, appels d’offres... -, ont été montés en étroite collaboration entre le maire d’Auzet, le conseiller municipal en charge du projet, une chargée de mission et le président de la communauté de communes. "L’appel d’offres, lancé selon la procédure du groupement de conception-réalisation, visait à constituer une équipe (entreprise mandataire, un cabinet d’architectes, un bureau d’études fluides et un économiste de la construction) défendant un projet commun."
Aujourd’hui, la communauté de communes perçoit les loyers pour rembourser les emprunts qu’elle a effectués (voir fin du texte). La gestion et l’entretien au quotidien étant assurés par convention par la commune d’Auzet, c’est elle qui a notamment trouvé les locataires originaires d’Auzet. A ce titre, elle s’est engagée à compléter à hauteur de 50% un éventuel défaut de paiement de l’un d’entre eux.

Labellisation acquise avec succès

Dès le départ, l’objectif était d’obtenir un label afin de crédibiliser la démarche. Les élus se tournent vers le label allemand "Passiv Haus" qu’ils jugent le plus abouti dans ce domaine. Ils sont orientés vers la Fédération française de la construction passive habilitée à l’accorder et qui leur apportera de précieux conseils.
Au bout d’un an d’occupation, les quatre locataires, l’entreprise mandataire, les élus et l’architecte se sont rencontrés pour faire le point sur les problèmes rencontrés dans le cadre de la garantie de parfait achèvement. "Une maison doit associer un ensemble de caractéristiques techniques pour être passive, note l’élu. Il suffit qu’un des éléments ne fonctionne pas ou mal, et la température baisse. C’est ce qui s’est passé dans un des logements dont une défaillance de la ventilation a été, depuis, solutionnée."
La certification "Passiv Haus" - attribuée dans un premier temps pour un an - a été acquise définitivement à la suite d’une nouvelle série de tests effectuée avec succès en avril 2015.

Image dynamique du village

En 2008, le projet avait été présenté aux habitants. Durant les travaux, la population a été informée de son avancée via le bulletin d'information et le site Internet de la commune. De même, les futurs occupants ont été conviés à une réunion d’information afin de prendre connaissance des principes de construction de ces logements. Si des réserves ont pu être émises au départ par des habitants concernant notamment l’aspect technologique du projet, ce n’est plus le cas aujourd’hui. "Les maisons ont contribué à diffuser une image dynamique du village. A force de lire dans la presse locale ou régionale que cette réalisation est exemplaire, nous n’entendons plus de critiques", poursuit l’élu qui conseille aux collectivités intéressées par ce type de projet de se faire conseiller par une fédération spécialisée dans l’habitat passif.

Budget
Le budget de réalisation du projet (hors acquisition du terrain par la commune, soit 27.000 euros) qui s’élève à 1.217.393 TTC (TVA : 19,6% ) a été porté par la communauté de communes du Pays de Seyne, en raison de l’ampleur des travaux. L’EPCI a reçu pour cela des subventions à hauteur de 30% : de l’Etat (PLAI et DETR), du conseil départemental, du conseil régional.
Le reste du financement a été pris en charge par la communauté de communes sur ses fonds propres, et via un emprunt sur 40 ans. Les loyers qu’elle perçoit en direct (environ 540 euros par logement) remboursent les annuités. Avant le lancement du projet, l’ONG Alliance dans les Alpes, à laquelle adhère la commune d’Auzet, a financé deux études pour environ 30.000 euros. "Nous pensions que le surcoût estimé à 20% lié à la construction passive et à l’utilisation de matériaux sains, pouvait être pris en charge par des aides spécifiques. Mais ça n’a pas été le cas malgré nos nombreuses démarches", regrette l’adjoint au maire.

Label Passiv Haus
Pour obtenir le label Passiv Haus, la consommation de chauffage ne doit pas dépasser 15 kWh/m2/an. La première année, les consommations des deux bâtiments d’Auzet ont été respectivement de 7 kWh/m2/an et de 9 kWh/m2/an.

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune d'Auzet

Le Village
04140 Auzet
04 92 35 20 39
mairie.auzet@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 92

Michel Simon

Premier adjoint

Communauté de Communes du Pays de Seyne

Quartier de l'Arenas
04140 Seyne-les-Alpes
04 92 35 22 41
secretariat@cc-pays-de-seyne.fr
Nombre d'habitants : 2750
Nombre de communes : 8
Nom de la commune la plus peuplée : Seyne (1420 hab.)

Michel Simon

Conseiller communautaire, chargé de l'information et de la communication
Haut de page