Localtis

En bref - Loto : une chance au tirage, une chance au grattage... et une chance à Bercy

Publié le
par
Jean-Noël Escudié / PCA
dans

Tourisme, culture, loisirs

Stéphane Bern a finalement - et rapidement - eu gain de cause. Après que Gérald Darmanin a indiqué, lors de l'examen du projet de loi de finances pour 2019, que l'État percevrait bien les taxes fiscales sur le Loto du patrimoine (comme sur tous les jeux de hasard), l'animateur était aussitôt monté au créneau, affirmant que "tout doit aller au patrimoine en toute transparence" (voir notre article ci-dessous du 24 octobre 2018).
Dans un communiqué commun du 25 octobre, le ministre de l'Action et des Comptes publics et son collègue de la Culture, Franck Riester, annoncent "le déblocage de 21 millions d'euros supplémentaires". Il s'agit de "crédits 2018 non dépensés qui avaient été gelés et annulés", a indiqué le ministère de la Culture à Localtis. 
Dans leur communiqué, les deux ministres prennent soin de rendre hommage "à l'engagement de Stéphane Bern qui, sur l'initiative du président de la République, a suscité une mobilisation exceptionnelle des Français dans le cadre du Loto du patrimoine". Avec ce coup de pouce inattendu, le Loto du patrimoine devrait dégager plus de 40 millions d'euros de recettes, la prévision des 20 millions d'euros de recettes directes semblant d'ores et déjà concrétisée. Dans un tweet, Stéphane Bern explique que "c'est avec une grande joie que nous pourrons aider plus de porteurs de projets et remplir au mieux notre mission !".

Haut de page