Seine-Maritime

Macadam&Co : festival pour les gens de la rue (76)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

Après des milliers de maraudes nocturnes organisées pour assister les personnes en difficulté et sans-abri, le Samu social de Rouen a eu l’idée de proposer à la ville d’organiser un festival culturel pour rendre de la dignité à ce public et renouveler l’image que s’en font les habitants. Cinq ans plus tard, l’évènement a pris de l’ampleur, obtenu un réel retentissement et de nombreux soutiens dont celui des collectivités locales.

En 2008, les équipes du Samu social de Rouen, baptisé l’Autobus, ont eu l’idée de valoriser les compétences artistiques des gens de la rue en proposant à la ville d’organiser à leur intention, avec leur participation, un festival musical ouvert à toute la population : Macadam&Co. Le but est de créer un moment festif de partage, de faire se rencontrer les Rouennais, quels qu’ils soient, pour créer du lien, tout en redonnant de l’humanité aux personnes à la rue. "Nous voulons proposer à tous d’apprendre à mieux se connaître les uns les autres et valoriser les compétences des SDF, explique Evelyne Dehut, la présidente de l’Autobus. Le jour du festival, les organisateurs, y compris les SDF, sont tous en tee-shirt orange. Indifférenciés, tous se rassemblent pour écouter de la musique." La fête proprement dite est lancée par des fanfares qui convergent en plusieurs cortèges fournis, un samedi de septembre, depuis les quartiers périphériques vers une place du centre-ville. Ensuite, après une courte intervention du maire et le temps d’une soirée, des groupes constitués de personnes à la rue ou de professionnels montent sur scène et jouent bénévolement.

Le soutien de la collectivité, financier mais pas seulement

Dès le premier contact, la ville de Rouen a donné son accord pour contribuer à la réussite de l’événement, en assurant la logistique (sonorisation, tentes, podiums, communication…), grâce à un budget de 15.000 euros (pris en charge par le CCAS et de nombreuses directions de la ville). La direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) a accordé, pour sa part, une subvention de 1.000 euros.
Les années suivantes, à la demande de l’adjointe au maire, Caroline Dutarte, le dispositif a été complété, la veille de la fête, par une journée publique d’échanges et de réflexions entre professionnels et bénévoles des associations : "Il était essentiel pour nous, précise l’élue, de soutenir symboliquement cette initiative. De montrer que chacun doit trouver sa place dans la cité. Bref de contribuer à modifier les représentations… Nous voulions mêler la réflexion à l’action, et faire aussi réfléchir les gens de la rue avec des professionnels." Une vingtaine de partenaires sociaux de la ville (Restos du cœur, Croix-Rouge, Emmaüs, Médecins du Monde, les centres d’hébergement, etc.) y sont systématiquement associés. C’est aussi l’occasion de présenter le panel de services et d’aides que les collectivités mettent à la disposition des SDF.

Une opération pour rendre de la dignité

"Il ne s’agit pas d’une action caritative pour obtenir de l’argent, conclut l’élue, mais d’un événement de promotion des gens de la rue, qui y sont très attachés. J’ajoute qu’il n’a jamais suscité un seul écho négatif." La dernière édition de Macadam&Co s'est déroulée les 13 et 14 septembre 2013.

Michel Léon,Titres & chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

L’autobus
L’association l’Autobus, intégrée depuis 2002 au réseau national des Samu sociaux, va à la rencontre des personnes en grande difficulté, vivant en errance ou sans domicile fixe. Au cours de maraudes nocturnes, ses 150 bénévoles assurent quelques soins essentiels et distribuent soupe, café, couvertures... L’Autobus (quatre salariés dont un CDI et trois contrats aidés, avec une présidente bénévole) organise aussi des maraudes culturelles en proposant livres, prestations musicales, etc. L’association fonctionne grâce à des subventions d’État de 20.000 euros, du conseil général (8.000 euros), de la ville de Rouen (5.000 euros ainsi que le prêt du local) et d’autres subventions des villes de la communauté urbaine (entre 50 et 800 euros), complétées de dons privés d’entreprises.

Contact(s)

Commune de Rouen

Place du Général de Gaulle
76000 Rouen
02 35 08 69 00
rouen@rouen.fr
Nombre d'habitants : 110000

Caroline Dutartre

Adjointe chargée des affaires sociales
kristine.leguay@cg76.fr

Evelyne Dehut

Présidente de l'Autobus
association.autobus@laposte.net
Haut de page