Aude

"On m'aide à passer mon permis, donc j'aide pour l'intérêt général"

Santé, médico-social, vieillissement

Social

La ville de Carcassonne finance le permis de conduire à des jeunes âgés de 18 à 25 ans. En contrepartie, ceux-ci s'engagent à effectuer soixante heures de travaux d'intérêt général. Un échange en nature qui satisfait tout le monde.

Dans un département comme l'Aude, être mobile rime avec automobile. L'accès à l'emploi est souvent conditionné par le permis de conduire. Quant aux statistiques d'accidentologie, elles prouvent que de nombreux jeunes prennent tous les risques en roulant sans permis. C'est en s'appuyant sur ce double constat que les élus de Carcassonne et le service jeunesse de la ville ont conçu la "bourse au permis".

Les jeunes agissent pour l'intérêt collectif

Afin de permettre aux jeunes les moins favorisés d'apprendre à conduire, il fallait imaginer un échange non monétaire. La ville de Carcassonne leur propose donc de signer une charte par laquelle ils s'engagent à travailler soixante heures dans le domaine social ou humanitaire, tandis que la commune prend en charge jusqu'à 80% du coût du permis.
Julia Romani, qui pilote le dispositif au sein du service jeunesse de la ville, précise : "Nous demandons aux jeunes d'agir pour l'intérêt collectif. Ils peuvent être bénévoles aux "Restos du cœur", travailler dans une maison de retraite ou dans un centre social, peu importe, mais il faut qu'ils adoptent le principe "On m'aide donc j'aide". Chemin faisant, ils apprendront à rechercher un employeur, à présenter un projet, à suivre une procédure pour arriver à leurs fins...La démarche va bien au-delà de l'obtention du permis de conduire."

Trente-quatre jeunes ont bénéficié du dispositif la première année

Votée par le conseil municipal de Carcassonne en décembre 2006, la "bourse au permis" vient de souffler sa première bougie et ne fait que des heureux : les trente-quatre jeunes qui en bénéficient, les associations qui peinent souvent à trouver de jeunes bénévoles, la ville qui dynamise l'accès à l'emploi et améliore la sécurité routière. Une telle unanimité ne peut que valider l'expérience. Il reste, bien sûr, à régler quelques détails de fonctionnement. Initialement, le service jeunesse avait décidé de laisser deux années aux lauréats de la bourse pour obtenir leur permis. A l'usage, il s'est avéré que, dans le département de l'Aude, les délais peuvent être plus courts. Il a donc été ramené à un an. De la même manière, il est aujourd'hui admis que les jeunes conducteurs peuvent commencer leurs cours de code avant d'avoir terminé leur mission d'intérêt général. Ils n'ont besoin de leur attestation de fin de mission que pour s'inscrire à l'examen. Par petites touches, un dispositif structuré et souple se met en place. L'information est relayée par le site Internet de la ville et par les structures ouvertes aux jeunes. Comme pour toutes les bonnes idées, le bouche à oreilles fait le reste. 

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Mairie de Carcassonne

32, rue Aimé Ramond
11835 Carcassonne cedex 9
04 68 77 71 35
le35@mairie-carcassonne.fr

Julia Romani

Service de la jeunesse
Haut de page