Une réalisation Banque des Territoires

Metropolys en Vendée

Création d'une foncière de redynamisation de centre-ville et petites centralités

Le projet en bref

Chiffres clés

actifs réhabilités à terme
10
emplois crées ou préservés
50
en fonds propres ou quasi-fonds propres
1,3 M€

A retenir

Une des premières foncières engagées sur le programme Action Cœur de Ville

Ramener des services et commerces au plus près des habitants

Couverture territoriale sur l'ensemble du département

ZOOM

L'initiative

En Vendée, les deux villes de Fontenay-le-Comte et La Roche-Sur-Yon souhaitaient redynamiser leur centre-ville pour gagner en population. Celles-ci ont décidé de créer une foncière de redynamisation, la SAS Metropolys, filiale de la SEM Oryon – à l’origine SAIEM de logement ayant entrepris une diversification de ses activités depuis quelques années.

La SAS est une des premières foncières engagée sur le programme Action Cœur de Ville. En amont, grâce aux financements de l’ingénierie apporté par le programme Action Cœur de Ville, des études ont permis de préciser le projet de redynamisation et de définir la feuille de route de Metropolys. En un an et demi, celle-ci a déjà pu conduire 4 projets. La foncière achète ainsi des bâtiments pour les réhabiliter et les transformer en lieux de vie utiles pour tous les habitants du quartier : commerces, logements, bureaux, etc.

Avec l’entrée au capital de l’établissement public foncier (EPF) Vendée fin 2020, la SAS Metropolys va pouvoir intervenir sur tout le département vendéen, et notamment sur les communes du programme petites villes de demain (PVD). De nouveaux projets sont à l’étude, tels que l’installation d’un boucher dans le bourg de Benet ou la réhabilitation d’une friche face à la mairie de La Roche-Sur-Yon pour créer un complexe de bureaux et commerces

Le montage du projet

La Banque des Territoires a d’abord participé à la création de la foncière Metropolys à hauteur de 45%, aux côtés de la SEM ORYON (50%) et d’une autre banque commerciale (5%).

Une augmentation de capital réalisée fin d’année 2020 avec l’entrée de l’établissement public foncier de Vendée (EPF) au tour de table a rééquilibré le capital entre la SEM Oryon (30%), la Banque des Territoires (30%), l’EPF (30%) et le crédit mutuel (10%).

Cette foncière créée sous forme de SAS est adossée à la SEM ORYON qui réalise en amont les études de faisabilité des projets, prépare les comités d’investissement de la foncière et ensuite pilote techniquement les opérations avant d’en assurer la gestion locative.

Pour en savoir plus sur la SEM Oryon

Les acteurs

Une réalisation de la Direction Régionale des Pays de la Loire

Découvrir