Chikungunya - Mobilisation générale pour relancer le tourisme à La Réunion

L'épidémie de chikungunya qui a déjà touché environ 25% de la population de La Réunion a porté un coup terrible au secteur du tourisme, l'une des principales activités économiques de l'île. Pour que La Réunion redevienne "une destination touristique privilégiée",  Dominique de Villepin a annoncé, à l'issue de sa visite du 17 au 19 mai 2006, un plan doté de 2,5 millions d'euros qui seront débloqués dès cette année. Le Premier ministre a fait part de l'intention du Gouvernement de lancer "une série de campagnes de communication et de promotion ambitieuses" avec pour objectifs de "valoriser l'image de La Réunion et de mettre en avant les atouts de l'île". En plus de ce plan, le Gouvernement est prêt à mobiliser 2 millions d'euros supplémentaires pour aider l'île à enrichir son offre touristique vis-à-vis de la clientèle extérieure et à l'adapter au marché intérieur. Si l'épidémie de chikungunya s'éteint complètement d'ici là, les premières actions de communication seront lancées en septembre 2006.

De son côté, Léon Bertrand - qui n'était pas du voyage - a annoncé la réunion à Paris, le 23 mai 2006, de la cellule de veille "tourisme" en présence des principaux acteurs touristiques concernés. Le ministre délégué au Tourisme  pourrait se rendre à son tour sur l'île à l'automne pour le lancement de la campagne de communication coordonnée par la Maison de la France.

 

J.-N. E./ PCA

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle