Localtis, un média Banque des territoires

Mobilités : les territoires urbains se disent prêts à investir près de 4 milliards d’euros dans 115 projets dès 2021

Selon les résultats d'une enquête récente menée par France urbaine en lien avec le Groupement des autorités responsables de transport (Gart) auprès de 38 autorités organisatrices de la mobilité, 115 projets de mobilités seraient prêts à être engagés en 2021, pour un montant d’investissements de 3,9 milliards d’euros. Ils pourraient être complétés par 68 projets en 2022, pour un montant d’investissements de 5 milliards d’euros.

Dans le cadre des échanges avec le gouvernement sur la territorialisation du plan de relance, France urbaine a réalisé, en lien avec le Groupement des autorités responsables de transport (GART), un recensement des montants d’investissement que les métropoles, grandes agglomérations et grandes villes prévoient de consacrer aux mobilités en 2021 et 2022, alors que le secteur des transports publics a été fortement éprouvé par la crise sanitaire (lire notre article). Cette enquête visait aussi à constituer une liste de projets prêts à être engagés au cours de ces deux années. 
Menée sur une semaine, elle a permis de recueillir les contributions de 38 collectivités adhérentes de France urbaine, sur les 46 autorités organisatrices de la mobilité (AOM) représentées dans l’association. Au vu des résultats, la relance est au rendez-vous. "Ces 38 programmations pluriannuelles d’investissement atteignent un montant de 19,8 milliards d’euros et représentent 262 projets, indique France urbaine. A de très rares exceptions près, il s’agit d’investissements projetés d’ici au terme du mandat municipal en cours."

8,9 milliards d'euros d'investissements envisagés sur deux ans

Parmi ces projets, 115 seraient prêts à être engagés en 2021, pour un montant d’investissements de 3,9 milliards d’euros. Ils pourraient être complétés par 68 projets à partir de 2022, pour un montant d’investissements de 5 milliards d’euros. Les projets qui seraient engagés entre 2021 et 2022 par les 38 collectivités contributrices à l’enquête de France urbaine susciteraient ainsi des investissements à hauteur de 8,9 milliards d’euros sur ces deux années et les suivantes, dans le cas de projets structurants.
Sur ce total de 8,9 milliards d’euros sur 2021 et 2022, 3,4 milliards d’euros sont prévus pour des projets consacrés au tramway (nouvelles lignes, extensions, acquisition de nouvelles rames pour plus de capacité), 2,9 milliards pour des projets de métro et 1,2 milliard d’euros pour le verdissement des flottes de bus à hydrogène, au gaz naturel, ou électriques. 584 millions d’euros seront consacrés à des projets de bus à haut niveau de service (nouvelles lignes, extensions...), 445 millions à des projets d’accessibilité et de logistique (mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, vidéosurveillance, billettique, mobilités innovantes, navettes centre-ville, navettes fluviales, téléphériques et funiculaires...), 164 millions à des projets d’infrastructures dédiées à la multimodalité (pôles d’échanges multimodaux, parking-relais...), 148 millions au verdissement des dépôts de bus, qui accompagne nécessairement celui du matériel roulant et 112 millions d’euros à des projets consacrés au vélo (voirie, abris, aménagements divers).

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle