Montage innovant pour une télémédecine de campagne, dans les Combrailles (63)

Au Pays des Combrailles, une intercommunalité dispose d’une unité de radiologie au sein de la maison de santé, où les images sont prises sur place et interprétées depuis Clermont-Ferrand, à 25 km. Un service de télémédecine dont la réussite doit autant à la qualité des relations entre professionnels de santé et élus qu’aux partenariats mis en place.

"Ce projet est né de la rencontre et de la détermination de deux acteurs clés", résume Annabelle Monneron, directrice générale adjointe de la communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans (36 communes, plus de 12.800 habitants) porteuse de l’initiative. D’un côté, des élus, (comme Lionel Muller, à l’époque président de la ommunauté de communes) qui voulaient anticiper le vieillissement des médecins généralistes locaux. De l’autre, un médecin généraliste, (Dr Yoann Martin), qui souhaitait s’installer sur place, mais sous réserve de s'insérer dans un cadre pluriprofessionnel. Cette réalisation s’inscrit dans la dynamique de longue haleine porté par le Contrat local de santé. Une première brique pour résoudre les questions de la santé dans les Combrailles a été posé en 2017 avec la création de la maison de santé pluriprofessionnelle de Pontgibaud, qui regroupe aujourd’hui quelque 27 professionnels, parmi lesquels des médecins généralistes, kinésithérapeutes, infirmiers, sages-femmes, psychologues, sophrologues… C’est dans le cadre de cette dynamique que la Maison de Santé accueille depuis février 2018 une unité de radiologie (imagerie médicale via rayons X) dans la salle dédiée qui figurait dans les plans d’origine du bâtiment. 

Service ouvert deux jours par semaine

Concrètement, le service de radiologie est ouvert deux jours par semaine. Une manipulatrice radio réalise les clichés et les télétransmet via une plateforme sécurisée, à des radiologues conventionnés d’une clinique de Clermont-Ferrand, le Pôle Santé République (PSR). Analysés dans la demi-journée suivante par un spécialiste, ils sont remis sous un format papier au patient, à la Maison de santé de Pontgibaud. À noter que la technologie de l'ADSL suffit pour assurer la télétransmission. L’unité de radiologie représente un investissement de 132.000 euros, dont 100.000 issus du programme européen Leader, le solde revenant à la collectivité, via un emprunt. Quant à son coût de fonctionnement, il est d’environ 45.000 euros par an, remboursé par la facturation des clichés. 
Si la réussite de cette opération atypique – où la collectivité est propriétaire du local et de l’équipement – doit beaucoup à la vision commune des élus et professionnels de santé, elle repose également sur une innovation forte sur le plan partenarial.

Logique de type partenariat public-privé sous forme de conventions 

 "Le projet ne rentrait dans aucun cadre, l’hôpital public ne nous suivait pas, il a fallu nous adapter !" Le soutien financier pour l’investissement est venu de l'Europe … Quant au volet juridique pour le fonctionnement, il s'inscrit dans une logique de type partenariat public-privé sous forme de conventions. Schématiquement, pour assurer l’utilisation de l’équipement, la collectivité propriétaire confie la gestion de l’équipement à son locataire l’association Avenir Santé Combrailles (voir encadré) qui a conventionné avec la clinique de Clermont-Ferrand (PSR). Cette dernière met à disposition durant deux jours un manipulateur radio, encaisse les paiements, assure le suivi des dossiers patients (interprétation des clichés, prise en charge ultérieure) et rémunère l’association pour sa gestion de l’équipement. 

Installation qui profite aussi aux autres territoires, y compris urbains

L’unité de radiologies évite aux habitants du territoire de se déplacer dans les hôpitaux de Clermont-Ferrand et de Riom, et permet de gérer au mieux les urgences. Au regard des maisons de retraite avoisinantes, les temps d’attente et les dépenses en véhicule sanitaire léger diminuent. "Cette installation profite aussi aux autres territoires, souligne la directrice adjointe. Et parfois de manière inattendue. La structure accueille ainsi des Clermontois qui préfèrent faire 25 km en voiture plutôt qu’attendre des délais pouvant aller jusqu’à deux mois." Ce qui favorise le désengorgement des structures situées en ville. 

"Finalement, résume la directrice adjointe, grâce à cette dynamique locale particulière tout le monde est gagnant." À tel point qu’une extension est prévue, afin d’accueillir plusieurs autres professionnels de santé

Avenir Santé Combrailles

Signataire du contrat local de santé du Pays des Combrailles, Avenir Santé Combrailles, portée par le syndicat mixte pour l'aménagement et le développement des Combrailles (SMADC), est une association créée en octobre 2011, composée de professionnels de santé, d’élus et de collectivités du territoire. L’association est indispensable à la dynamique des projets et se situe comme un interlocuteur reconnu par les différents partenaires et organismes de tutelle. La diffusion du bulletin d’information "Avenir Santé Combrailles" à l’ensemble des professionnels de santé et des élus du territoire permet de communiquer sur le déroulement des actions du contrat local de santé et sur les évolutions en matière d’offre de soins sur le territoire. 

Communauté de Communes Chavanon Combrailles et Volcans

Nombre d'habitants :

12800

Nombre de communes :

36
6, avenue du Marronnier
63380 Pontaumur

Annabelle Monneron

Directrice générale adjointe
Haut de page