Montamisé profite d’une solution mutualisée pour ouvrir ses données (86)

La commune de Montamisé a testé avec succès une plateforme D-Lyne, facilitant la publication de données ouvertes normalisées. Une initiative open data qui profite à la transparence de l’action municipale comme à la circulation de l’information dans la collectivité.

Petite ville située au nord-est de Grand Poitiers, Montamisé ne fait pas partie des collectivités soumises à l’obligation d’ouvrir leurs données. Si elle dépasse effectivement les 3 500 habitants avec ses 3 700 âmes, elle ne compte « que » 35 agents alors que la loi a fixé le seuil à 50 équivalents temps plein. Pourtant, quand la Communauté urbaine de Grand Poitiers a proposé à la collectivité d’expérimenter un nouvel outil facilitant l’open data, la collectivité a répondu présent. « Notre commune est bien avancée dans le chantier de la dématérialisation, a mis en place le règlement sur la protection des données et l’open data s’inscrit clairement dans cette lignée », explique Corine Sauvage, maire de Montamisé.

Une courte formation

Le dossier a été confié à Valérie Maïer, directrice générale des services (DGS), avec pour consigne que cela « ne prenne pas trop de temps et ne se fasse pas au détriment d'autres dossiers indispensables ». La DGS a été ainsi formée aux fondamentaux de l’open data lors d’une session organisée par Grand Poitiers, puis à l’outil D-Lyne dont il s’agissait d’évaluer la pertinence. Conçu à l’origine par le conseil départemental de Haute-Garonne, D-Lyne propose de faciliter la publication de données normalisées, en s’adaptant aux besoins informatiques des petites collectivités comme des grandes (voir encadré).

Trois jeux de données publiés

Montamisé a ainsi pu tester la publication des jeux de données : subventions aux associations, délibérations du conseil municipal et liste des prénoms attribués sur la commune. Des jeux choisis parce qu’ils font partie du « socle commun des données locales », conçu sous la houlette de l’association Open Data France. Le SCDL contient une dizaine de jeux de données normalisés, intégrés au répertoire national « schema.gouv.fr », destinés à faciliter le processus d’ouverture des données comme leur réutilisation.

Des données accessibles à tous

Si l’ambition de Grand Poitiers était de tester un outil, Montamisé s’est d’emblée inscrite dans la durée en intégrant la saisie des données dans les routines des agents. « Notre atout était de ne pas avoir de logiciels métiers pour gérer les délibérations ou les subventions. Il n’y avait donc pas de préalable technique ou de risque de doublon dans la saisie », explique Valérie Maïer. La mairie a aussi bénéficié de l’arrivée d’un nouvel agent, qui a pu évaluer l’outil, en saisissant deux ans d’historique. Désormais saisies « à la source », ces données contribuent à la transparence du fonctionnement de la commune et grâce à leur centralisation, elles sont également plus facilement consultables par les agents et les élus.

Valoriser les données

Les données sont en effet centralisées sur la plateforme open data du Grand Poitiers dans un espace, pour le moment en accès restreint, qui doit être ouvert au public en septembre 2021. Aux côtés des trois jeux communaux, on trouve aussi ceux de la communauté urbaine pour les compétences déléguées par Montamisé (urbanisme, équipements, adresses), ou encore les données de l’Insee sur la population, l’économie et le logement. L’ambition de la commune est de ne pas s’arrêter aux trois jeux publiés. Elle est cependant dépendante du devenir de la plateforme D-Lyne et de son modèle économique. Son usage est pour le moment gratuit grâce aux financements obtenus de l’État par Open Data France pour accompagner les petites collectivités. La municipalité souhaite aussi mieux valoriser cette initiative auprès de ses habitants en les mettant à disposition dès cet été sur le site internet de la commune. Pour en faciliter la lecture, des datavisualisations sont envisagées pour rendre les données plus explicites (typologie des associations, prénoms les plus courants…). 

La plateforme Dlyne

La plateforme Dlyne propose trois solutions complémentaires pour publier des données du socle commun des données locales promues par Open Data France. D’une part, un simple formulaire web quand la commune, à l’image de Montamisé, n’a aucun logiciel de gestion des données. Les communes gérant leurs données sur tableur Excel peuvent ensuite les charger, la plateforme vérifiant automatiquement que les données respectent le standard national. La troisième concerne les collectivités équipées de logiciels métiers où l’éditeur doit avoir créé au préalable un connecteur. L’expérience a été lancée et testée en Haute-Garonne en 2018, 2020, puis 3 territoires (Grand Poitiers, Antic et Tours métropole) ont accepté d’accompagner des petites communes dans l’usage de l’outil pour valider son intérêt.

Commune de Montamisé

Nombre d'habitants :

3700
11 place de la Mairie
86360 Montamisé

Corine Sauvage

Maire

Valérie Maïer

Directrice générale des services