Musée hors les murs à Cherbourg-Octeville (50)

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Manche

Fermé durant trois ans jusqu'en avril 2015 à l'occasion de sa rénovation, le musée Thomas Henry de Cherbourg-Octeville propose l'opération "Le musée fait le mur", un accrochage de reproductions d’œuvres en plein-air, dans les quartiers de la ville. Un comité de pilotage mené par la maire-adjointe à la culture a permis d'impliquer les habitants dans ce projet.

Dès la première année de fermeture, l'équipe du musée avait proposé dans le centre-ville une exposition en plein-air de toiles sélectionnées par l’équipe du musée. "L'intérêt des habitants pour cet accrochage hors les murs a décidé les élus à poursuivre l'initiative en impliquant cette fois-ci les habitants dans le choix des œuvres", indique Louise Le Gall, directrice du musée Thomas Henry.

Lier découverte artistique et urbaine dans un quartier en renouvellement urbain

En 2013, le comité de pilotage mené par Lydia Thieulent, alors maire-adjointe à la culture, fait le choix d'un accrochage dans le quartier des Provinces, réaménagé au cours d'une opération de renouvellement urbain (ORU). "Accrocher nos tableaux aux Provinces constituait l’occasion d’aller au-devant d’une population qui fréquente peu notre musée et faire découvrir ce lieu aux Cherbourgeois", poursuit la directrice du musée. L’accrochage est plutôt dense : 30 tableaux sur un parcours de 600 mètres pour une visite de 45 minutes. En proposant des reproductions de tableaux encadrés à échelle 1, l’équipe du musée a souhaité offrir aux habitants un ensemble qui soit le plus proche possible de l'original. Le parcours est le fruit d’un travail mené en commun par l'équipe du musée, la communauté urbaine de Cherbourg en charge de l'ORU et les services techniques de la ville. L’un des enjeux était de réussir à combiner la découverte de lieux méconnus (un parc peu fréquenté, un jardin solidaire..), des accrochages en fonction du contexte esthétique (association d'un lieu et d'un tableau dans des jeux de couleurs), tout en tenant compte des possibilités techniques. Le coût total du projet s’élève à 40.000 euros, financés à 42% par du mécénat, 25% par la Drac, le solde étant pris en charge par les collectivités locales (ville, communauté urbaine, communauté de communes de La Hague, conseil général et région).

Impliquer les habitants : tissu associatif, écoles et étudiants de l’IUT du quartier

"Pour associer les habitants au choix des œuvres, nous nous sommes appuyés sur les structures qui les fédéraient déjà sur le quartier : une maison des jeunes, une maison de retraite, la maison de quartier", explique la directrice du Musée. Dans chacune de ces structures, un groupe de volontaires s'est réuni à deux reprises pour choisir 3 à 5 tableaux à partir d'un artiste ou d'un prisme thématique : les sentiments, la nature, la jeunesse, Cherbourg dans l'art. Une classe de CP et un collège ont participé à l'opération grâce à la mobilisation d'un enseignant détaché par l'éducation nationale auprès du musée. Au final, parmi 130 tableaux candidats à l'accrochage, 25 ont été choisis par les habitants et 5 retenus par les professionnels du musée. "Il ne faut pas attendre de cohérence muséographique d'une exposition ainsi conçue, ce n'est pas l'objectif", poursuit la directrice du musée. Pour présenter chaque tableau, l'équipe du musée a rédigé une notice explicative, à laquelle s'est ajoutée une phrase du groupe d'habitants expliquant les raisons de son choix. Des ateliers d'animation ont été organisés durant l'accrochage : atelier graff, light painting, personnalisation des QR-code par un atelier informatique de la maison de quartier. Le QR code donnait accès à un commentaire audio réalisé par un groupe d'étudiants de l'IUT du quartier impliqués à l'année sur ce projet.

L'appropriation par les habitants, principale réussite du projet

Nous avons ressenti une vraie fierté du quartier et même repéré des habitants médiateurs, à l'image de cette dame qui résidait à côté d’un tableau et est devenue guide informelle tout l'été", souligne la directrice du musée. Par contre, la tentative de déplacer une population extérieure au quartier pour le découvrir n'a pas été à la hauteur des espérances : les quatre visites guidées n'ont rassemblé qu'une cinquantaine de visiteurs au total. La faute peut-être à une relative difficulté d'accès au quartier en transport en commun, mais surtout à une barrière symbolique liée à une représentation stéréotypée des quartiers populaires.

L'édition 2014 de l’accrochage hors les murs est prévue dans quartier des Bassins, face au futur musée rénové. L'occasion de faire découvrir ce quartier en plein changement, d'associer les commerçants du centre-commercial et de lancer un partenariat avec l’hôpital et la maison d'arrêt. Ce sera la fin de la boucle et "le retour au bercail" des tableaux du musée dans leur nouvel écrin rénové en 2015.

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Commune de Cherbourg-Octeville

Nombre d'habitants :

39195
22, place Napoléon
50100 Cherbourg-Octeville

Lydia Thieulent

Maire-adjointe à la culture (mandat 2008-2014)

Catherine Gentile

Maire-adjointe à la culture (mandat 2014-2020)

Louise Le Gall

Directrice des musées
Haut de page