Côte-d'Or

A Nuits-Saint-Georges, des déchets s'échangent entre entreprises (21)

Au lieu de vendre ses chutes de carton à 300 km de son site industriel, un cartonnier passe un accord avec une entreprise voisine. Cette réutilisation des matières premières secondaires entre les entreprises d'un même territoire a été impulsée grâce la politique volontariste des élus du Pays de Nuits-Saint-Georges.

À mi-chemin entre Dijon et Beaune, la communauté de communes du Pays de Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or, 25 communes, 15.000 habitants) doit sa renommée à son vignoble. Les autres activités économiques sont plutôt concentrées sur la commune centre et diversifiées : agroalimentaire, métallerie, imprimerie, carrières, logistique… Un contexte favorable pour que les déchets d'une entreprise deviennent matières premières secondaires (MPS) pour une autre. Reste à mobiliser les entreprises pour qu’elles organisent le flux de matières entre elles.

Forte baisse des ordures ménagères des particuliers. À qui le tour ?

En 2015, la communauté de communes met en place la redevance incitative pour les ordures ménagères, qui engendre une baisse de 26% du volume des déchets de 2012 à 2016. "Nous avons dépassé notre objectif. Nous avions donc plus de liberté pour mener une politique visant à réduire l'impact de l'industrie sur l'environnement. Bien que les entreprises n’utilisent pas automatiquement les services de la collectivité en matière de déchets, nous les conseillons au titre de notre programme de prévention des déchets", explique la chargée de mission Territoire à énergie positive, Delphine Perrin.

Soutien de la jeune chambre économique

La collectivité sollicite le soutien de la jeune chambre économique (JCE) du Pays de Nuits-Saint-Georges qui cherchait à développer des actions autour des enjeux de l’économie circulaire. Les partenaires décident d’organiser la coordination entre acteurs économiques pour favoriser l’échange et /ou la mutualisation des déchets professionnels.
Ensemble, les services de la communauté et de la JCE constituent un fichier en regroupant leurs données, et en novembre 2015, un mailing est envoyé auprès de 60 entreprises du territoire, avec un questionnaire sur leurs flux entrants et sortants, ainsi que sur leurs pratiques.

Analyse des flux pour identifier des pistes

Le diagnostic réalisé sur cette base permet de suggérer des pistes de mutualisation ou d’organisation entre entreprises : un tiers des matières non recyclées sont des cartons et papiers car les différentes entreprises ont de trop faibles quantités pour les faire recycler par les filières dédiées ; certaines matières comme les palettes pourraient avoir des rotations plus importantes ; les entreprises font appel aux mêmes prestataires de collecte des déchets ce qui pourrait donner lieu à des tarifs dégressifs. Le résultat des enquêtes est présenté en avril 2016 à 13 entreprises lors d'une première rencontre organisée par la collectivité et la JCE.

Un site internet impulse une dynamique pour les échanges de matières

Six mois plus tard, à l’occasion d’une seconde rencontre la communauté de communes lance officiellement un forum sur internet qui permet aux entreprises de communiquer gratuitement entre membres pour proposer des échanges de matières.
Créé à partir d'une solution informatique libre, le site est administré par la chargée de mission de la communauté de communes.
Très vite, deux entreprises se mettent en relation avec succès: les chutes de carton d'un cartonnier permettent désormais à une marbrerie de protéger ses produits lors de l'expédition. Résultats : un gain de 15.000 euros à l'année pour la marbrerie et des coûts évités au fabricant de cartons pour traiter et expédier ses déchets.
"Nous organisons régulièrement à l’attention des entreprises des ateliers, des témoignages, des visites, des dégustations de leurs produits, un système de parrainage....", souligne la chargée de mission de la communauté de communes
Après avoir impulsé la dynamique, la collectivité souhaite que le club d'entreprises, créé autour de ce site, prenne son autonomie et s'ouvre à d'autres idées. D’ores et déjà, certaines entreprises souhaitent aller plus loin et ont émis l'idée de créer un lieu physique d'échanges des matières.

Méthodologie COMETHE
Le territoire de Nuits saint Georges s’est inspiré de la méthodologie COMETHE www.comethe.org (Conception d’Outils METHodologiques et d’Evaluation pour l’écologie industrielle) issue de la démarche menée de 2008 à 2011 sur cinq territoires pilotes en France. L’objectif était de concevoir des outils d’aide à la décision pour la mise en œuvre de l’écologie industrielle sur un parc d’activités ou un territoire.

Delphine Lethu, L’Œil à la Page, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info.

Contact(s)

Communauté de communes du Pays de Nuits-Saint-Georges

3 rue Jean Moulin
21700 Nuits-Saint-Georges
03 80 27 04 70
Nombre d'habitants : 15000
Nombre de communes : 25

Didier Toubin

Vice-président en charge des déchets

Delphine Perrin

Chargée de mission TEPOS
delphine.perrin@paysdenuitssaintgeorges.com
Haut de page