Objectifs de développement durable : il reste huit ans pour les atteindre

La France a fêté le sixième anniversaire de l’Agenda 2030 en mettant en avant les acteurs qui œuvrent à différentes échelles et dans différentes sphères pour l’atteinte des objectifs de développement durable. Si ce cadre de référence reste méconnu, il suscite toutefois une diversité d’initiatives, y compris au sein de collectivités qui sensibilisent élus, agents, partenaires et habitants et se dotent d’outils pour avancer. Alors qu’une mission parlementaire vient d’être lancée sur les ODD, la ministre de la Transition écologique rappelle que les travaux budgétaires des collectivités et les achats publics vont devoir intégrer le développement durable et ses objectifs.   

Le Commissariat général au développement durable (CGDD, ministère de la Transition écologique) a célébré du 22 au 24 septembre 2021 le sixième anniversaire de l’adoption de l’Agenda 2030, soit des 17 objectifs de développement durable (ODD) par les 193 États membres des Nations unies. Lors d’un événement en ligne intitulé "La France en transition", des acteurs divers – associations, lycéens et enseignants, collectivités… - ont témoigné de leur engagement en faveur des ODD, de leurs avancées et des difficultés rencontrées. Avec un constat général : les ODD sont encore trop peu connus du grand public et des organisations.

Sensibilisation : des outils pour intéresser le plus grand nombre à des enjeux complexes

L’enjeu de sensibilisation et de diffusion reste donc fort et des initiatives sont prises notamment dans les champs du numérique et de l’audiovisuel. La ville de Billère (Pyrénées-Atlantiques) a ainsi impulsé la création par de jeunes enfants d’une web-série intitulée "Odyssée", présentant chaque ODD en les rattachant à des réalités concrètes. L’association Teragir vient quant à elle de lancer la plateforme "Action solution" destinée à proposer, sous un format ludique, un "parcours complet de la sensibilisation jusqu’à la mise en action" sur des thèmes tels que l’alimentation, la mode ou les déchets, selon Chloé Brasset, cheffe de projet ODD à Teragir.
À partir de son film "Douce France", le réalisateur Geoffrey Couanon anime des ateliers avec des élus, agents de collectivité et acteurs du territoire pour "remettre tout le monde autour de la table" et faciliter le dialogue autour des enjeux de transition. Véritable projet pédagogique, son film documentaire raconte l’enquête de lycéens de banlieue au sujet du projet Europacity et démontre ainsi la capacité de jeunes à s’intéresser aux enjeux complexes de la transition écologique et à devenir "des experts de leur territoire". Pour autant, Geoffrey Couanon estime qu’"on ne changera pas le monde en faisant tout reposer sur les jeunes" et vante les mérites du "dialogue intergénérationnel" pour avancer collectivement. 

Les avancées timides des ODD au sein des collectivités

Au sein des collectivités, "il y a une méconnaissance généralisée de ces ODD", a témoigné Christian Brassac, vice-président de l’eurométropole de Strasbourg et conseiller municipal délégué de la ville de Strasbourg, en charge de la commande publique responsable. Il observe toutefois que les agents des sports de sa collectivité sont très impliqués en la matière et que le référentiel des ODD "donne du sens à leur action".
Pour Ronan Dantec, sénateur écologiste de Loire-Atlantique et président de Climate Chance, une ONG qui porte un observatoire sur l’action climatique non-étatique (lire notre article du 8 avril 2021), "les ODD pourraient être la grille du rapport annuel sur le développement durable que chaque collectivité doit présenter", l’enjeu étant pour lui de pouvoir "comparer les données entre elles".
Certains élus ont lié leur projet de mandat aux objectifs de développement durable, comme à Évian (Haute-Savoie) où un "coordinateur ODD" a été nommé pour "traduire ces ODD auprès et avec l’ensemble des services de la ville et des parties prenantes du territoire", a expliqué Rodolphe Barbaroux qui exerce cette fonction. Les agents de collectivité impliqués dans ce type de missions transversales et d’autres acteurs ont commencé à échanger sur leurs pratiques dans le cadre d’ateliers animés par le CGDD. Auteur d’un guide sur l’appropriation des ODD par les collectivités territoriales (voir notre article du 29 novembre 2019), le Comité 21 poursuit également son "tour de France des ODD", avec une prochaine étape à Albi (Tarn, Occitanie) le 1er octobre prochain.

Une mission sur les ODD confiée à la députée Florence Provendier

"Désormais les collectivités devront se référer aux ODD en vue de leurs travaux budgétaires. Et les achats publics, un formidable levier, devront intégrer une dimension de développement durable dans leurs critères", a mis en avant Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, en conclusion de la journée. Cette dernière a rappelé que les ODD étaient à présent inscrits dans deux lois, la loi Climat et Résilience et la loi Développement et Solidarité internationale.
Le CGDD a publié le 15 septembre 2021 un "état des lieux de la France 2020" par ODD, à partir de plusieurs indicateurs portant sur différentes années (2017 à 2020), et pour chacun des cinq enjeux de la feuille de route de la France pour l’Agenda 2030. Il est rappelé que les données de suivi national des ODD sont actualisées annuellement par l’Insee. Selon Barbara Pompili, "la crise sanitaire nous a malheureusement fait reculer dans l’atteinte de certaines cibles, elle a révélé des faiblesses de notre système et démontré une fois encore que les atteintes à la biodiversité ont des répercussions sur la santé humaine et notre modèle économique, illustrant ainsi la pertinence d’une approche globale". Pour aller plus loin, la députée Florence Provendier (LREM, Hauts-de-Seine) vient de se voir confier par le Premier ministre une mission visant à "proposer des éléments de structuration du mouvement autour des ODD, de mobilisation des acteurs et de construction de coalitions sur les enjeux stratégiques de la France afin de renforcer la mise en œuvre de la feuille de route de la France". Les intervenants de la journée l’ont martelé : il reste huit ans pour atteindre les 17 objectifs de développement durable.

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle