Oléron s'inspire du bâti ancien pour construire écolo (17)

Publié le
par
Luc Blanchard
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Charente-Maritime

La communauté de commune de l'île d'Oléron est engagée dans la démarche des territoires à énergie positive (TEPCV). Afin de sensibiliser ses habitants à une architecture plus sobre, elle a créé un centre d'interprétation, la Maison éco-paysanne, où le modèle économe d’hier nourrit la démarche écologique locale.

La communauté de communes de l'île d'Oléron rassemble 8 communes et 22.000 habitants. En 2006 elle prend la compétence "Patrimoine bâti et espace à vocation muséographique ou éducative d'intérêt communautaire" et se voit dotée d'une jolie maison, sur la commune de Le Grand-Village-Plage au sud-ouest de l'île.

La maison des Déjhouqués

Cette bâtisse, qui comprend une grange et plusieurs annexes, a été construite dans les années 1970 par une association locale, les Déjhouqués, pour illustrer le quotidien des insulaires de la fin du 19e siècle et préserver tout un patrimoine identitaire menacé. Ouverte au public en 1981, elle présentait des objets du quotidien, des coiffes, des costumes collectés par les membres de cette association folklorique. En 2006, lorsque la communauté de commune en hérite, la maison et le patrimoine qu'elle abrite ont besoin d’être remis en état et sécurisés. En 2009, la maison ferme ses portes et les collections sont transférées dans une réserve muséale... en attendant mieux.

Le centre d'interprétation, trait d’union entre passé et présent

Le mieux prend forme en septembre 2018. La communauté de communes inaugure un nouveau bâtiment, tout près de l’ancien : un centre d'interprétation tout neuf, trait d'union entre le passé, incarné par la maison des Déjhouqués, et le futur, ce nouveau bâtiment qui valorise l'architecture durable et la construction écologique. Pour la communauté de communes, il s’agit d’un "outil de sensibilisation grand public pour nous accompagner vers une conception plus écologique de notre habitat".

Architecture bioclimatique, pierre et bois utilisés avec parcimonie

Ce centre d'interprétation met en lumière la spécificité de l'architecture et de l'urbanisme d'Oléron. On y apprend comment, confrontés pendant des siècles à une pénurie chronique de matériaux, les habitants ont mis en place des stratégies gagnantes. Les pièces de vie sont orientées au sud de façon à bénéficier du meilleur ensoleillement, la pierre et le bois sont utilisés avec parcimonie... Le centre d'interprétation montre comment cette sobriété est en adéquation avec les objectifs actuels du développement durable.

Soutiens institutionnels et de mécènes

La nouvelle construction a coûté 1,36 million euros, financé grâce à la région Nouvelle-Aquitaine et à l'État, mais aussi grâce à la générosité de mécènes. Le président de la communauté de communes, Pascal Massicot, s'en félicite : "C'est une des premières opérations où l'on fait appel au mécénat, explique-t-il. Nous avons obtenu 9.500 € et des aides en nature, c'est un bon début. En défendant notre dossier, nous avons vu que notre démarche intéresse bien au-delà d'Oléron."

Chantiers participatifs pour terminer le projet

Reste à réhabiliter la maison des Déjhouqués. Pour ce faire, la communauté de commune compte sur des chantiers participatifs d'écoconstruction qui se dérouleront durant les dix prochaines années. Des bénévoles, population locale comme touristique, pourront ainsi s’initier aux savoir-faire traditionnels (taille de pierre, limousinerie, enduit à la chaux…) ou à la mise en œuvre d’écomatériaux (construction en paille, béton chaux-chanvre, enduit terre,isolation biosourcée…).

Il est difficile de dire quand la maison des Déjhouqués réouvrira ses portes, mais le bâtiment est là, jouxtant le centre d'interprétation. Ceux qui ne connaissent pas l'histoire jurerait qu'elle est là depuis toujours, démonstration grandeur nature du talent des Oléronais.

Partenaires du projet et mécènes
- Les entreprises partenaires, dont la Caisse des Dépôts fait partie, soutiennent le projet par le biais d’un mécénat financier (don financier), de compétence (prestations de service) ou en nature (don de matériel, de matériaux ou de fournitures).
- L’Union européenne (fonds Leader), le ministère de la transition écologique et solidaire (fonds TEPCV), L’Etat (DETR), la région Nouvelle-Aquitaine (CRDD), ont également soutenu ce projet.

Communauté de communes de l'île d'Oléron

Nombre d'habitants :

22000

Nombre de communes :

8
59 route des Allées
17310 Saint-Pierre-d'Oléron

Pascal Massicot

Président
Haut de page