Pas d'enquête de recensement de la population en 2021 (sauf à Mayotte)

C'est une nouvelle conséquence de la crise du Covid-19. L'enquête annuelle de recensement de la population, qui aurait dû débuter le 21 janvier prochain, est reportée d'un an. L'Insee l'a fait savoir vendredi 27 novembre.

L'organisme envisageait encore, mi-octobre, de maintenir l'opération, mais dans le respect d'un protocole sanitaire très strict, ainsi qu'avec des délais éventuellement assouplis et l'utilisation renforcée des outils dématérialisés. La commission nationale d’évaluation du recensement de la population (Cnerp), une instance de concertation réunissant notamment des représentants des administrations et des collectivités, soulignait que l'enquête annuelle est "une obligation légale" et que "de fortes contraintes méthodologiques apparaîtraient si une année de collecte manquait". Mais ses membres mettaient également en avant "la forte inquiétude" des coordonnateurs communaux, ceux-ci "exprimant le souhait d’annuler la collecte". "Ils anticipent des difficultés à recruter les agents recenseurs, les risques de désistement des agents recenseurs, ainsi que les craintes des habitants", indiquait la commission. L'avis des agents municipaux a donc été finalement entendu. Consultée par la suite, l'Association des maires de France (AMF) a elle aussi soutenu le report des opérations de collecte. Résultat : l'enquête de terrain est décalée à 2022. Sauf à Mayotte, où elle aura bien lieu. Ce sera la seule exception.

L’Insee annonce toutefois, dans un communiqué, que les populations légales de toutes les communes seront bien publiées en fin d'année (2021), comme habituellement. À cette fin, les méthodes de calcul de la population seront "adaptées" et "mobiliseront davantage les sources administratives". "Des travaux méthodologiques déjà réalisés montrent que les estimations obtenues sont fiables", assure l'institut.

L’enquête de recensement reprendra en 2022, selon le calendrier habituel. Mais, pour les communes de moins de 10.000 habitants (dans lesquelles un recensement exhaustif de la population est organisé tous les 5 ans), "il y aura un décalage d’un an de la date de collecte du recensement". Les communes qui devaient réaliser leur enquête de recensement en 2021, la mettront en œuvre en 2022 et celles qui devaient la conduire en 2022, la feront en 2023.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle