Passe sanitaire dans les centres commerciaux : le gouvernement lâche du lest

Pressé par la grande distribution qui alertait depuis quelques jours sur l’impact du passe sanitaire sur son chiffre d’affaires, le gouvernement a décidé de lâcher du lest. Dès mercredi, le nombre de centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés en France soumis à l'obligation du passe sanitaire va passer de 178 à 64, a annoncé le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, lundi 6 septembre. Une décision justifiée par la baisse du taux d’incidence observée dans de nombreux départements. Depuis le 9 août, le passe a été appliqué dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m2 sur décision motivée du préfet. Un seuil de 200 cas de Covid pour 100.000 habitants avait été implicitement fixé pour justifier le choix des préfectures. "Au total, 178 centres commerciaux dans 27 départements différents ont été concernés", indique Bercy, dans un communiqué lundi. Or le ministère constate que ce taux est passé sous la barre des 200 dans dix-huit départements, le passe ne se justifiant donc plus. Il s’agit de l’Isère, la Loire, la Haute-Savoie, le Bas-Rhin, toute l’Île-de-France à l’exception de la Seine-Saint-Denis (Paris, Yvelines, Essonne, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Hauts-de-Seine et Seine-et-Marne), de la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Orientales. Le passe continue donc de s’appliquer dans les centres de neuf départements, essentiellement dans le Sud-Est : Var, Vaucluse, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Corse-du-Sud, Rhône et Seine-Saint-Denis. Mais "dès lors que durant sept jours consécutifs le taux d’incidence sera inférieur à 200 / 100.000 et en décroissance, un arrêté préfectoral mettra fin" à son application, assure Bercy. Affirmant il y a quelques jours que le passe sanitaire n’avait "pas eu d’impact sur l’activité économique du pays" (voir notre article du 30 août 2021), Bruno Le Maire avait cependant reconnu des difficultés dans certains secteurs, dont les centres commerciaux. Le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) observe "une chute d’un quart de la fréquentation dans l’ensemble des centres commerciaux" par rapport à août 2019 (les Français ne faisant pas bien la différence entre les plus de 20.000 m2 et les autres). Pour ajouter à la confusion, dans plusieurs départements (Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Haut-Rhin), les tribunaux administratif ont suspendu les arrêtés préfectoraux imposant le passe, pour des motifs liés à l’accès des habitants aux biens de première nécessité. En revanche, à Paris, dans le Val-d’Oise, en Seine-Saint-Denis ou dans le Val-de-Marne, ils avaient rejeté les requêtes de suspension.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle