Plan de relance : le deuxième accord régional signé avec l'Occitanie

Jean Castex a signé samedi 9 janvier à Tarbes un accord régional de relance avec l'Occitanie, prévoyant 1,7 milliard d'investissements en 2021-2022 financés à parts égales entre l'Etat et la région.
Cet accord, le deuxième de ce type, après celui signé mardi 5 janvier avec la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (voir notre article du 5), vise notamment à "accélérer la conversion écologique" de l'économie, à "donner aux entreprises les conditions les plus favorables pour développer leurs activités" et l'emploi et à "garantir" la cohésion sociale. Le Premier ministre a souligné le "dialogue permanent" entre le gouvernement et les régions, et redit que le plan de relance serait "le plus territorialisé possible", en soutien notamment "des opérations public-privé susceptibles de se concrétiser" rapidement.
Comme cela avait été le cas en Paca, outre l'accord régional de relance, il a signé avec Carole Delga, présidente de la région Occitanie, le protocole de préfiguration du contrat de plan Etat-région 2021-2027. Celui-ci prévoit 5,7 milliards d'euros d'investissements sur cette période, dont la moitié sera également financée par la région.
Carole Delga a mis en avant l'importance de l'échelon régional pour "maintenir et créer l'emploi, soutenir les entreprises et le pouvoir d'achat des familles", rappelant les mesures déjà prises par sa région pour soutenir les acteurs économiques depuis le début de la crise.
Lors de son déplacement à Tarbes, Jean Castex s'est rendu chez SCT, une entreprise sous-traitante dans l'aérospatial, le médical ou la défense qui fabrique notamment des pièces en céramique pour l'industrie. Une entreprise déjà soutenue par la région et qui le sera davantage encore dans le cadre du plan de relance.
Le Premier ministre, qui s'est aussi rendu au centre hospitalier de Bigorre pour s'entretenir avec des professionnels en charge de la vaccination, a également annoncé le déblocage de 1,2 milliard d'euros sur des fonds prévus lors du Ségur de la Santé l'été dernier pour "rénover les établissements de santé d'Occitanie". Concernant la vaccination, Carole Delga a redit que les collectivités sont prêtes à "intervenir sur l'identification des secteurs à cibler, la logistique, le transport des personnes, au regard bien sur des besoins locaux et surtout de l'évolution de l'épidémie".

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle