Meuse

Gérard Ramirez del Villar

Pour circuler dans le Grand Verdun, des tickets de bus SMS et une application en temps réel (55)

Environnement

Energie

Dans les bus, la fraude involontaire est souvent liée à un manque de monnaie, sachant qu’un conducteur est en droit de refuser un billet de 20 euros. Par ailleurs, le fait de ne pas connaître l’heure d’arrivée exacte du bus conduit par ailleurs certains usagers à ne pas le prendre. C’est sur ces deux leviers que la communauté d'agglomération du Grand Verdun (26 commune, 29.000 habitants) a souhaité travailler pour renforcer l’attractivité de son service de transports sur l’ensemble de son territoire.

Depuis avril 2018, le Grand Verdun offre aux habitants la possibilité d’acheter des tickets à l’unité depuis leur téléphone portable via un SMS. La manœuvre est simple : l’utilisateur envoie le code "TIV" au numéro "93055", un SMS de retour lui est retourné, à présenter au conducteur au moment de monter dans le bus. Grâce à quelques éléments visuels spécifiques (des astuces !), le conducteur sait instantanément si le SMS est valable. Coût de la transaction pour l’utilisateur : 1 euro, soit le prix d’un ticket classique. Pas besoin de posséder un smartphone dernier cri, un simple portable suffit.

Enjeu important avec 20% de tickets unitaires

"L’enjeu est important pour la collectivité, explique la responsable du service eau, assainissement et transports du Grand Verdun, Jessica Bachelet. Les dernières statistiques en date, pour l’année 2016, montrent en effet que la part des tickets unitaires vendus (soit 108.000) représente 19,1% du total des 564.000 voyages comptabilisés. C’est ce public à qui il s’agit de faciliter les transports en commun." Car si tout le monde n’a pas de monnaie sur lui, chacun a un portable.

Aucune installation en dur

La mise en place du dispositif TIV n’a pas nécessité d’installation particulière dans les bus ni sur le réseau. Le système repose sur une convention passée entre le délégataire Transdev et la start-up française Atsukè, créatrice de cette solution de "mobile ticketing". La mise en place du service est de 6.500 euros, le coût du déploiement du service est d’environ 6.000 euros par an, payé à Transdev. La start-up perçoit 4 centimes par ticket, Grand Verdun "compensant" le manque à gagner à Transdev.

Frein bien identifié

Durant les deux premiers mois, le service a généré 52 SMS, et 56 le troisième mois. La collectivité se donne un an pour évaluer le système, le temps de lever quelques freins et obstacles dont certains sont clairement identifiés. D’abord, le système ne fonctionne aujourd’hui qu’avec trois opérateurs mobiles, aux termes d’accords passés avec Atsukè : Orange, Bouygues Telecom et SFR. Dans ce contexte et pour le moment, les clients Free, les utilisateurs d’offre prépayées ou les touristes de passage (opérateurs étrangers) n’y ont pas accès. Une campagne d’information et de promotion du service a été relancée depuis mi-juillet.

Améliorer la communication

Par ailleurs, pour doper les ventes de tickets par SMS, le Grand Verdun a programmé diverses opérations de communication : affichages, publications… En outre, Transdev et Atsukè devront fournir des statistiques mensuelles pour mesurer l’amélioration de la fréquentation. Au besoin, la collectivité organisera des matinées dans les bus eux-mêmes : "Savez-vous que vous pouvez régler par SMS ?"

Et aussi : suivre son bus en temps réel

Autre service à disposition des usagers : l’application Zenbus accessible depuis un ordinateur et via une application téléchargeable mobile. Sur des smartphones 4G, qui permet de consulter l’itinéraire de bus en temps réel s’afficher sur une carte. Un tableau indique la prochaine arrivée pour chacune des stations. Le coût de mise en place pour couvrir l'ensemble de quatre lignes urbaines (1, 2, 3 et 5) a été de 10.000 € HT. Cette somme comprend la modélisation des lignes (tracé, arrêts), le paramétrage du compte client et le support téléphonique pour l’installation, la mise en place de l'application voyageurs, la licence maintenance hébergement... Les mobiles géolocalisant les bus ont été pris en charge par le délégataire Transdev. Sur la période du 18 avril au 05 juin soit 49 jours, la ville a compté 7.104 visites sur le site web et 4.279 visites via l'application.

Navette autonome gratuite en centre-ville : avec Bus Est, filiale du groupe Transdev,
Le Grand Verdun développe l‘attractivité du transport intercommunal verdunois. Il aura fallu plus d’un an (démarches, autorisations…) pour la mettre en place, mais depuis fin mai 2018 elle fonctionne ! Elle, c’est la navette autonome qui circule actuellement dans Verdun, sur 1,4 km de voies ouvertes, entre 13h et 20h. Sa vitesse se situe entre 12 et 15km/h. Capable de transporter 11 personnes, elle est géolocalisable par les usagers et programmée pour desservir cinq arrêts. À l’intérieur, un opérateur prend la main en cas d’obstacle ou de stationnement non autorisé. Gratuite et électrique, elle transporte environ 100 personnes par jour.

Contact(s)

Communauté d'agglomération du Grand Verdun

11 rue du Président Poincaré, CS 80719
55107 Verdun Cedex
03 29 83 44 22
Nombre d'habitants : 29000
Nombre de communes : 26

Samuel Hazard

Président

Jessica Bachelet

Responsable eau assainissement transport hydraulique
jbachelet@grandverdun.fr
Haut de page